Syndrome de Doege-Potter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Syndrome de Doege-Potter est un syndrome paranéoplasique causé par une tumeur bénigne ou maligne, le plus souvent une tumeur fibreuse solitaire.

Fréquence[modifier | modifier le code]

Initialement décrit en 1930[1], le syndrome de Doege-Potter est rare (à peine une centaine de cas en 1976)[réf. nécessaire].

Cause[modifier | modifier le code]

Le syndrome de Doege-Potter est dû à la déviation du système immunitaire par une tumeur (syndrome dit paranéoplasique). Les tumeurs qui le provoquent sont le plus souvent des fibromes. Ceux-ci ne sont malins que dans 12 ou 15 % des cas. Les tumeurs causant ce syndrome sont en général petites, mais le cas d'un fibrome de 3 kilos et de 21 centimètes sur 23 sur 12 a déjà été signalé (mais de tels cas sont extrêmement rares).

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le syndrome paranéoplasique atteint le cerveau et cause des lésions. S'ensuit une hypoglycémie et un rythme anormalement élevé du principe de la mitose. La tumeur se localisant souvent dans les poumons, un collapsus pulmonaire n'est pas exclu. Une division anormales de lobes pulmonaires peut aussi faire partie des symptômes de la maladie.

Traitement[modifier | modifier le code]

Intervention chirurgicale pour le fibrome et immunosuppresseurs pour le syndrome paranéoplasique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) KW Doege, « Fibrosarcoma of the mediastinum », Ann Surg, vol. 92, no 5,‎ , p. 955–960 (PMID 17866430, PMCID 1398259)

Bibliographie[modifier | modifier le code]