Syndrome de Chediak Higashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine image illustrant l’immunologie
Cet article est une ébauche concernant la médecine et l’immunologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Syndrome de Chediak Higashi
Référence MIM 214500
Transmission Récessive
Chromosome 1q42.1-q42.2
Gène LYST
Nombre d'allèles pathologiques ,
Prévalence  
Maladie génétiquement liée Aucune
Diagnostic prénatal Possible
Liste des maladies génétiques à gène identifié

Le syndrome de Chediak Higashi est une maladie génétique.

Décrite pour la première fois en 1943[1], cette maladie transmise selon le mode autosomique récessif associe :

Les cellules phagocytaires présentent des anomalies avec des lysosomes géants anormaux.

L'activité des cellules NK est perturbée.

En l'absence de traitement le décès survient avant l'âge de 10 ans.

Les corticoïdes peuvent avoir un effet dans l'évolution de ce syndrome, mais c'est surtout la greffe de moelle osseuse qui peut avoir une efficacité certaine. La greffe de moelle osseuse permet une survie au-delà de 20 ans mais des complications neurologiques comme une ataxie sont une évolution habituelle des malades greffés.

Son code CIM-10 est E70.3.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Beguez-Cesar, A. B. Neutropenia cronica maligna familiar con granulaciones atipicas de los leucocitos. Bol. Soc. Cubana Pediat. 15: 900-922, 1943.

Lien externe[modifier | modifier le code]