Syndrome d'hyperviscosité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le syndrome d'hyperviscosité est un syndrome clinique dû à une augmentation de la viscosité sanguine entraînant une résistance à l'écoulement du flux sanguin dans les vaisseaux.

Étiologie[modifier | modifier le code]

Clinique[modifier | modifier le code]

  • Signes généraux : asthénie, anorexie et altération de l'état général ;
  • Signes neurologiques avec céphalées, troubles du comportement, somnolence, troubles de la vigilance (pouvant aller jusqu'au coma) ;
  • Signes ORL avec vertiges, hypoacousie, nystagmus ;
  • Signes ophtalmologiques avec baisse de l'acuité visuelle ;
  • Signes cardiovasculaires avec majoration éventuelle d'une ischémie préexistante, par thromboses artérielles ou veineuses.

Traitement[modifier | modifier le code]

Un traitement étiologique est la plupart du temps nécessaire.

Parfois, dans l'hyperviscosité plasmatique symptomatique, il est nécessaire de réaliser un traitement d’urgence par saignées (notamment en cas d'hyperviscosité lié à une maladie de VAQUEZ).

Dans l'hyperviscosité symptomatique par élévation de l'hématocrite : hémodilution (prélèvement du sang et réinjection du plasma et d'un substitut compensant le volume des hématies).

Traitement symptomatique avec anticoagulants et antiagrégants plaquettaires.