Syndrome d'Evans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En hématologie, le syndrome d'Evans est une maladie autoimmune rare associant une anémie hémolytique autoimmune avec un test de coombs positif et une thrombopénie le plus souvent ou une neutropénie.

Description[modifier | modifier le code]

L'anémie hémolytique, aussi appelée hémolyse, est, dans ce cas, auto-immune. Elle correspond à la destruction des globules rouges (GR), provoquant la libération d'hémoglobine (Hb) dans le plasma sanguin, causant un raccourcissement de la durée de vie des globules rouges à moins de 120 jours. Cette destruction des hématies par les anticorps est accompagné dans un certain nombre de cas (10 % selon certaines sources[1]) d'une thrombopénie. Ainsi, le Syndrome d'Evans peut être considéré comme une complication de l'anémie hémolytique auto-immune. Cette baisse variable du nombre de plaquettes sanguines évolue parfois[2][réf. insuffisante], dans le cas du syndrome d'Evans, en un purpura. Ce purpura thrombopénique auto-immun s'accompagne habituellement de signes hémorragiques[3]. D'autres pathologies peuvent se rajouter.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Evan's syndrome » dans le GP Notebook.
  2. Dr Prudhomme et Pr d'Ivernois, Dictionnaire des Maladies.
  3. http://www.uvp5.univ-paris5.fr/campus-dermatologie/Cycle2/Poly/4100fra.asp

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]