Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne
Image illustrative de l'article Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Forme Syndicat interdépartemental
Président Belaïde Bedreddine
Date de création 1971
Liens
Site web http://www.siaap.fr

http://www.ecole.siaap.fr

Le syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) est un organisme public local chargé de dépolluer les eaux usées de l'agglomération parisienne (vers la fin des années 1960, la qualité de l'eau était catastrophique, il y avait même une zone sans oxygène dissous, de Paris jusqu'à plus de cinquante kilomètres en aval[1]).

Nature juridique[modifier | modifier le code]

Le SIAAP est un établissement public à caractère administratif français créé en 1971 par les départements de Paris et et des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Son domaine d'action s'est étendu par la suite à une partie des départements de l'Essonne, des Yvelines et du Val-d'Oise.

Compétences[modifier | modifier le code]

Cet organisme exerce les compétences qui lui sont transférées par les départements membres, c'est-à-dire essentiellement le transport et la dépollution des eaux usées avant leur rejet dans le milieu naturel[2].

Il assure en 2010 le traitement d'environ 850 millions de mètres cubes d'eaux usées par an, correspondant aux effluents émis par près de huit millions d'habitants et des activités liées à quatre millions d'emplois[réf. nécessaire].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le SIAAP est administré par 33 délégués élus en leur seins par les conseils départementaux des 4 départements réunis au sein du syndicat, Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne[3].

Le conseil d'administration du a élu son nouveau président, Belaïde Bedreddine, vice-président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et conseiller municipal de Montreuil[4].

Les usines de traitement du SIAAP[modifier | modifier le code]

Le SIAAP dispose notamment de six stations d'épuration en région parisienne :

Les stations d'épuration des eaux usées du SIAAP
Nom de l'usine Localité Capacité ( m3/jour) Commentaires
Seine Aval Achères 1 800 000 Usine historique, la plus importante usine d'épuration d'Europe, 2e au niveau mondial après celle de Chicago.
Seine Centre Colombes 240 000 Créée en 1998
Seine Amont Valenton 600 000 Créée en 1987 ; extension à 600 000 m3/jour en 2006
Marne Aval Noisy-le-Grand 75 000 Créée au milieu des années 1970 ; Nouvelle usine Noisy 2 mise en service en 2009
Seine Grésillons Triel-sur-Seine 300 000 Créée en 2007
Seine Morée Le Blanc-Mesnil 50 000 Créée en 2014
(Source : SIAAP)

En 2016, sur la base de 15 ans d'études R&D et de retour d'expérience, dans un « Ouvrage collectif » le syndicat a publié un bilan des connaissances sur les stations d'épuration, l'optimisation du transport des eaux usées et pluviales et la contamination microbiologique des eaux de surface en région parisienne (amélioration de la Seine et de la Marne qui commencent à laisser envisager l'ouverture de certains secteurs à la baignade. L'ouvrage porte notamment sur les transferts de contamination fécale (Escherichia coli et entérocoques tout au long du continuum "réseau d'assainissement - station d'épuration - fleuve". Il vient en appui aux études et plans d'actions menés dans un cadre plus global par les acteurs de l'agglomération sur la question de la baignade en Seine et en Marne et de l'organisation d'épreuves aquatiques en 2024[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GEO N° 379 p. 73
  2. « Le SIAAP, une collectivité territoriale et une entreprise industrielle publique », Le SIAAP, sur http://www.siaap.fr (consulté le 20 janvier 2017).
  3. « Les élus du SIAAP », Gouvernance, sur http://www.siaap.fr (consulté le 20 janvier 2017).
  4. « Belaïde Bedreddine élu à la présidence du SIAAP » [PDF], Communiqués de presse, SIAAP, (consulté le 20 janvier 2017).
  5. Ouvrage collectif coordonné par Vincent Rocher et Sam Azimi (2016) Qualité microbiologique des eaux en agglomération parisienne, Ed Johanet présentation, 96 p ; (ISBN 9791091089296)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]