Syncytium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En biologie, un syncytium (du grec ancien σύν / sýn, « ensemble » et κύτος / kytos, « cavité, cellule ») est une cellule comprenant plusieurs noyaux. Le symplasme est un syncytium composé de cellules végétales.

Exemples de syncytiums, chez l'Homme :

Certains réseaux de cellules reliées par des jonctions communicantes, comme les myocytes cardiaques, les astrocytes du tissu nerveux ou encore les cellules engagées dans la spermatogenèse, sont parfois qualifiés de « syncytiums fonctionnels » bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler de syncytiums.

Les cellules végétales reliées par des plasmodesmes peuvent également être considérées comme des syncytiums.

Formation[modifier | modifier le code]

L'infection d'une cellule par un virus qui présente une protéine de fusion va permettre la cellule à acquérir cette protéine , ce dernier va fusionner avec d'autre cellule et il vont formé une grande cellule multi nuclées appelé syncytium.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]