Synagogue Abuhav de Safed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Synagogue Abuhav
RoyLindmanAbuhavSynagogueZefatIsrael 001.jpg
L'intérieur de la synagogue
Présentation
Type
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Israël
voir sur la carte d’Israël
Red pog.svg

La synagogue Abuhav (hébreu : בית הכנסת אבוהב) est une synagogue séphardite construite au XVIe siècle[1] à Safed, en actuel Israël. Elle est nommée d'après le rabbin et kabbaliste espagnol Isaac Abuhav (en). L'architecture de l'édifice serait inspirée des enseignements kabbalistiques.

Historique[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, la synagogue est conçue par le rabbin Abuhav et édifiée par ses disciples lorsque ceux-ci arrivent à Safed après leur expulsion d'Espagne dans les années 1490[2],[3],[4]. Une légende affirme que la synagogue aurait été transportée miraculeusement d'Espagne à Safed[5]. La synagogue est presque entièrement détruite par le séisme de 1837 (en), seul le mur sud et ses arches restant aujourd'hui de l'édifice originel[4].

La bimah compte six marches symbolisant les six jours ouvrés de la semaine, le niveau supérieur représentant le shabbat. L'arche sainte comporte trois sections et contient des rouleaux de la Torah rédigés par Abuhav lui-même et par Solomon Ohana de Fès.

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Safed »
  2. (en) Josh Barkin Grishaver et Joel Lurie, Artzeinu: An Israel Encounter, Torah Aura Productions, , p. 133.
  3. (en) Andrew Humphreys et Neil Tilbury, Israel and the Palestinian territories, Lonely Planet Publications, (ISBN 978-0-86442-399-3, lire en ligne), p. 284.
  4. a et b (en) « The Abuhav Synagogue », Jewish Virtual Library.
  5. (en) Linda Kay Davidson et David Martin Gitlitz, Pilgrimage: from the Ganges to Graceland : an encyclopedia, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-57607-004-8, lire en ligne), p. 549.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :