Symphonie nº 85 de Joseph Haydn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Symphonie n° 85 en si bémol majeur, Hob. I: 85, « La Reine » de Joseph Haydn a été composée avant 1785. Cette symphonie était la favorite de Marie-Antoinette d'Autriche, alors reine de France. Sa forme est celle de la symphonie classique en quatre mouvements.

Orchestration[modifier | modifier le code]

L'œuvre est écrite pour flûte, 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors et cordes.

Analyse[modifier | modifier le code]

Adagio - Vivace[modifier | modifier le code]

L'introduction lente fait référence à l'ouverture à la française et est suivie par un mouvement en forme sonate.

Romance : allegretto [modifier | modifier le code]

Variations sur la chanson La gentille et jeune Lisette.

Menuetto : allegretto[modifier | modifier le code]

Presto[modifier | modifier le code]

Le finale est en forme sonate et en forme rondo.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

L'impératrice du Saint-Empire romain germanique Marie-Thérèse, mère de Marie-Antoinette, a également une symphonie de Haydn qui porte son nom. Il s'agit de la symphonie n° 48, dite "Marie-Thérèse".

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]