Symphonie nº 7 (Mozart)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Symphonie nº 7 de Mozart)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Symphonie no 7
en ré majeur
K. 45
Image illustrative de l’article Symphonie nº 7 (Mozart)
Mozart, en 1767, portrait par J Vander Smissen

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 4
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Durée approximative 12,30 minutes
Dates de composition
Partition autographe Staatsbibliothek Preusischer Kulturbesitz à Berlin
Création
Vienne
Versions successives
K. 46a

La Symphonie no 7 en ré majeur, K. 45, a été terminée par Wolfgang Amadeus Mozart en après le retour de la famille qui s'était rendue à Olomouc et Brno en Moravie.

Historique[modifier | modifier le code]

La symphonie a probablement été créée lors d'un concert privé[1]. L'autographe de la partition est aujourd'hui conservé à la Staatsbibliothek Preusischer Kulturbesitz à Berlin[2]. La symphonie a été retravaillée pour devenir l'ouverture de l'opéra de Mozart, La finta semplice K. 51[2], composé et créé un peu plus tard la même année, et l'ouverture a été elle-même adaptée par la suite pour créer une nouvelle symphonie, connue dans le catalogue Köchel de 1964 (K6) sous le numéro K. 46a.

Instrumentation[modifier | modifier le code]

Dans la version originale (K. 45), l'œuvre est écrite pour deux hautbois, deux cors en ré, un basson, deux trompettes en ré, timbales (en ré et la), les cordes et un continuo. Pour la version ouverture (K. 46a), les trompettes sont remplacées par des flûtes ; un basson est ajouté et les timbales sont supprimées[1],[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Dans la version originale (K. 45), l'œuvre est écrite pour deux hautbois, deux cors, un basson, deux trompettes, timbales, les cordes et un continuo. Pour la version ouverture (K. 46a), les trompettes sont remplacées par des flûtes ; un basson est ajouté et les timbales sont supprimées[1],[3].

La symphonie est en quatre mouvements:

  1. Molto allegro, en ré majeur, à 4/4, 92 mesures - partition
  2. Andante, en sol majeur, à alla breve, 24 mesures, cordes seules, 2 sections répétées 2 fois (1 à 8 et 9 à 24) - partition
  3. Menuet et trio, en ré majeur, à Music3.png
    Music4.png
    , 30 mesures (menuet) et 20 mesures (trio) (ce mouvement ne figure pas dans la version "ouverture"[3]) - partition
  4. Molto allegro, en ré majeur, à Music2.png
    Music4.png
    , 106 mesures - partition
  • L'interprétation dure environ 12 min 30 s


Introduction du Molto allegro:


\relative c' {
  \version "2.18.2"
  \key d \major
  \tempo "Molto allegro"
  \tempo 4 = 140
  <d a' fis'>4\f q q r8 a\p |
  d8 a fis' d e a, g' e |
  fis8 d a' fis b( g) fis-. e-. |
  d8 a fis' d e a, g' e |
}

Introduction de l'Andante:


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
  \key g \major
  \time 2/2
  \tempo "Andante"
  \tempo 4 = 70
  g,2 \f bes''8\p (g) c (a)
  d4. \fp (b8) g4 \tuplet 3/2 { g,8-!\f b-! e-! } \scaleDurations 2/3 { fis,8-! [a-! d-!] } 
  \scaleDurations 2/3 {e,-! [g-! c-!]} \scaleDurations 2/3 {d, [fis b]} \scaleDurations 2/3 {c, [e a]}
  \scaleDurations 2/3 {b, [d g]} \scaleDurations 2/3 {a, [c fis]} \scaleDurations 2/3 {g, [b fis']} \scaleDurations 2/3 {g [b d]} 
}

Introduction du Menuet:


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
  \key d \major
  \time 3/4
  \tempo "Menuet"
  \tempo 4 = 100
  d,4 \f (a)  \tuplet 3/2 { fis'8 (e d) } \scaleDurations 2/3 { cis8 d e }  \scaleDurations 2/3 {a,8 b cis} d4 
  a''4\p (d,)  \scaleDurations 2/3 { d'8 cis b } 
  a4 (g) fis-!
  d'4\fp (b) \scaleDurations 2/3 { b8 cis d }
  d4\fp (gis,) \scaleDurations 2/3 { gis8 a b }
}

Introduction du Molto allegro:


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
  \key d \major
   \time 2/4
    \tempo "Molto allegro"
    \tempo4 = 120
  d,8. \f fis16 a8. d16
  cis8. b16 a8. b16
  a8. g16 fis8. g16
  fis8. e16 d4
  \scaleDurations 2/3 { fis'8-.  \p [g-. a-.] }  \scaleDurations 2/3 {a-. [g-. fis-.]} 
  \scaleDurations 2/3 {g-. [a-. b-.]}  \scaleDurations 2/3 {b-. [a-. g-.]}
  \scaleDurations 2/3 {e-. [fis-. g-.]} \scaleDurations 2/3 {g-. [fis-. e-.]} \scaleDurations 2/3 {fis-. [g-. a-.]} a4 
}

Création[modifier | modifier le code]

Selon le musicologue Neal Zaslaw, la première fois que la version K. 45 a été donnée en concert a été chez le Prince Dmitri Mikhaïlovitch Golitsyne, l'ambassadeur de Russie, dans sa résidence à Vienne à la fin du mois de mars 1768[1]. La version K. 46b a été jouée lors de la création de La finta semplice, à Salzbourg le [3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Zaslaw 1991, p. 114–18.
  2. a et b Wolfgang Amadeus Mozart (trad. Robinson, J. Branford, préf. Giglberger, Veronika), Die Sinfonien I., Cassel, Bärenreiter-Verlag, , X p. ISMN M-006-20466-3
  3. a b c et d Osborne 1992, p. 40.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]