Symphonie nº 52 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Symphonie « nº 52 » K. 208+102 en ut majeur est une symphonie du compositeur autrichien Wolfgang Amadeus Mozart, datée de 1775.

Historique[modifier | modifier le code]

Les deux premiers mouvements sont tirés de l'opéra Il re pastore, K. 208, et le dernier mouvement, K. 102/213c, a été composé séparément. Les mouvements sont joués sans interruption.

La Alte Mozart-Ausgabe (publiée en 1879–1882) a attribué les numéros 1–41 aux 41 symphonies numérotées. Les symphonies non numérotées (quelques unes, dont la K. 102, ont été publiées dans les suppléments de la Alte-Mozart Ausgabe jusqu'en 1910) ont parfois reçu les numéros 42 à 56, bien qu'elles aient été écrites avant la Symphonie nº 41 (écrite en 1788) de Mozart. La symphonie K. 208+102 a ainsi reçu le numéro 52 dans cet ensemble.

Orchestration[modifier | modifier le code]

La symphonie est écrite pour deux flûtes, deux hautbois, deux cors, deux trompettes et les cordes. Les flûtes ne jouent pas dans le troisième mouvement.

Instrumentation de la symphonie nº 51
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 flûtes,
2 hautbois
Cuivres
2 cors en do,
2 trompettes en do

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

La symphonie comporte trois mouvements:

  1. Molto Allegro, 4/4, en ut majeur, 110 mesures
  2. Andantino, 6/8, en ut majeur
  3. Presto assai, 2/4, en ut majeur, 347 mesures

Le premier mouvement est l'ouverture de l'opéra Il re pastore, tandis que le second mouvement en reprend le premier aria d'Aminta « Intendo, amico rio », avec la voix de castrat remplacé par un hautbois solo. Huit mesures supplémentaires ont été composées pour remplacer la mesure finale de l'aria, de telle sorte que le mouvement conduise directement au troisième mouvement. Le second mouvement n'est pas écrit complètement, et Mozart a indiqué au copiste (ou a ajouté lui-même dans une copie) comment remplacer la voix par un solo de hautbois. On a parfois considéré que la marche en ut, K. 214, est reliée au mouvement final, mais cette hypothèse a depuis été rejetée.

Liens externes[modifier | modifier le code]