Symphonie nº 3 de Szymanowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Symphonie no 3 op. 27 « Pieśń o nocy » (Chant de la nuit) de Karol Szymanowski a été composée entre 1914 et 1916 et créée par l'orchestre symphonique de Londres dirigé par Albert Coates le à Varsovie[1].

Écrite pour ténor et chœur, elle met en musique des poèmes du XIIIe siècle du poète persan Jalâl ud Dîn Rûmî[2], traduits en polonais par Tadeusz Miciński. Comme d'autres œuvres du compositeur, elle témoigne de son cosmopolitisme et de son goût pour l'exotisme et les cultures du monde arabo-musulman. Ici, il s'agit de la mise en musique de la poésie nocturne, ouvertement érotique, du grand mystique soufi. L'orchestration est d'une rare luxuriance, rayonnant de couleurs et de sensualité.

Son exécution dure à peu près vingt-cinq minutes.

Mouvements[modifier | modifier le code]

  1. Moderato assai
  2. Vivace, scherzando
  3. Largo

Le premier mouvement évoque la supplique de Roumi à sa bien-aimée, lui demandant de ne pas dormir toute la nuit. Il est suivi par un exotique scherzo, imprégné de danse, dans lequel le chœur sans paroles enrichit la texture avec des harmonies lumineuses. Le mouvement lent conclusif évoque l'union avec la bien-aimée, confondue avec la divinité. Il débute par un passage très dépouillé et passe par des culminations successives d'un extrême raffinement orchestral, mettant notamment en avant les solos pour violon, les bois et percussions.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karol Szymanowski 3. Symphonie sur le site d'Universal Edition.
  2. François-René Tranchefort (dir), Guide de la musique symphonique, Fayard 1986, p. 783