Symphonie no 3 de Schumann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Symphonie nº 3 de Schumann)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Symphonie nº 3.
Ne doit pas être confondu avec Symphonie no 3 de Schuman.

Rhénane

Symphonie no 3
en mi bémol majeur
Op. 97
Rhénane
image illustrative de l’article Symphonie no 3 de Schumann
Robert Schumann, daguerréotype vers 1850

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 5
Musique Robert Schumann
Effectif Orchestre symphonique
Durée approximative environ 30 à 40 min
Dates de composition
Création
Düsseldorf
Interprètes sous la direction du compositeur

La symphonie no 3 en mi bémol majeur a été composée par Robert Schumann en , et est contemporaine de son concerto pour violoncelle. Elle porte le numéro d'opus 97, et est surnommée Rhénane.

Historique[modifier | modifier le code]

Poussé par Clara Schumann, Schumann commença à composer pour l'orchestre à partir de 1841 et acheva, entre autres, deux symphonies, mais laissa d'autres pièces inachevées. En 1850, il prit la direction de l'orchestre de Düsseldorf. Le titre « Rhénane » fait référence au Rhin qui coule dans cette ville. Sa carrière de chef d'orchestre ne fut par ailleurs guère marquante, et il sombra deux années plus tard dans la dépression.

C'est en fait chronologiquement sa dernière symphonie, la composition de la quatrième ayant débuté dès 1841.

La première eut lieu le sous la direction du compositeur à Düsseldorf.

Structure[modifier | modifier le code]

Sa structure est inhabituelle, comprenant 5 mouvements avec deux mouvements lents. Elle dure un peu plus d'une demi-heure. Le premier mouvement est vif et, contrairement aux autres symphonies du compositeur, n'a pas d'introduction lente. Le quatrième mouvement, un andante maestoso funèbre construit sur un seul thème solennel (confié à un choral de cuivres, les interventions des trois trombones sont d'un grand effet), a été inspiré par la cathédrale de Cologne.

  1. Allegro en mi bémol majeur
  2. Scherzo en do majeur
  3. Intermezzo en la bémol majeur
  4. Andante en ré dièse mineur
  5. Finale en mi bémol majeur
Incipit de la symphonie no 3 en mi bémol majeur, op. 97 (1850).

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la troisième symphonie
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 flûtes
2 hautbois
2 clarinettes,
2 bassons
Cuivres
4 cors,
2 trompettes,
3 trombones
Percussions
timbales

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort (direction), Guide de la Musique Symphonique, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », (1re éd. 1986), 896 p. (ISBN 2-213-01638-0, OCLC 1020772781), p. 702

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Demeure toujours la grande référence" La Discothèque idéale, sous la direction de Bertrand Dermoncourt, Actes Sud, 2012, p. 237

Liens externes[modifier | modifier le code]