Sylvie Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sylvie Cohen
Description de l'image Sylvie Cohen.jpg.
Naissance
Châlons-en-Champagne
Activité principale
écrivaine

Sylvie Cohen est une écrivaine française née à Châlons-en-Champagne en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle passe sa jeunesse à Chambéry. Elle mène des études supérieures de lettres, de psychologie et de sciences et techniques[1]. Par la suite, elle habite dans plusieurs villes du Sud de la France, en particulier Marseille, puis à Paris.

Elle est critique littéraire dans des revues et magazines littéraires, lorsqu'elle publie ses premiers romans à partir de 1985[1],[2],[3]. Elle devient en 2006 critique littéraire au quotidien régional La Marseillaise[1],[4].

Elle est membre de la Société des gens de lettres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Chiens fous, Belfond, 1985
  • Reno, Nevada, Baleine, 1998
  • Sale type, Baleine/Le Seuil, 2001
  • Dernier Combat, Editions Après La lune, 2006 (roman policier)
  • Mon petit secret, Editions Après La lune, 2006[5].
  • Manuel de subversion amoureuse, Editions Après La lune, 2007[6],[7]
  • Mammouth rodéo Trash, Editions Après La lune, 2011
  • La Splendeur des égarés, Les Chemins du Hasard, 2018

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Adaptation théâtrale de Sale type au ciné-théâtre 13, Paris, 2001/2002[8], interprété par Géraldine Danon, mise en scène Idwig Stefan[9]

Récit[modifier | modifier le code]

  • Un rêve de pierre, Edition Rijois, 1978

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Les Aimantes, Recueil, Editions La Table Rase, 1981
  • Zone d'ombre, in Le Monde daté du 12 Juin 2008[1]
  • Le portable sonne dans la montagne, in revue Ligne noire, n° spécial, 2004
  • Un été saoul, in Ligne noire, n° spécial, 2003
  • Manteau rouge, bas résilles, in Ligne noire n°15/16, 2003
  • Un mauvais jour, in Témoignage Chrétien, Juillet 1998
  • Femmes en pleurs, in Revue littéraire Sud, n° 117, 1996

Livres d’artistes[modifier | modifier le code]

  • Le meurtre, Editions Télo-Martius, 1989. Livre-objet, illustrations d’André Verdet
  • J’ai perdu mon bras dans le plafond, Editions Télo-Martius, 2001, vignette de couverture de Serge Plagnol

En collaboration[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Jean Toussaint Samat, pour Dernier Combat, Editions Après La lune, 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Sylvie Cohen », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Revue littéraire Sud : 1985 : n°56/57 ; n°60, 1986 : n°62 ; n°64/65 ; 1995 : n° hors-série, 1996 : n°117. http://www.amlcfwb.be/catalogues/general/titres/101449.
  3. Revue littéraire Autre Sud : 1999, n°4 ; 2001, n°13 ; 2005, n°31 ; 2006.
  4. La Marseillaise, Pages littéraires du dimanche de novembre 2006 à 2011.
  5. http://www.franceculture.fr/oeuvre-mon-petit-secret-de-sylvie-cohen.html
  6. http://www.franceculture.fr/oeuvre-manuel-de-subversion-amoureuse-de-sylvie-cohen.html
  7. http://apreslalune.free.fr/ftp/parisiana.pdf
  8. http://www.theatreonline.com/Spectacle/Sale-type/4340
  9. http://www.idwigstephane.eu/misenscene.html

Liens externes[modifier | modifier le code]