Sylvie Aprile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aprile.
Sylvie Aprile
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeurs de thèse

Sylvie Aprile, née le , est une historienne contemporanéiste française.

Elle est spécialiste de l'histoire politique et sociale de l'Europe du XIXe siècle et en particulier de l'histoire des révolutions et de 1848.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégée d'histoire et docteur en histoire (1994)[1], Sylvie Aprile a soutenu son habilitation à diriger des recherches en 2004[2]. De 1996 à 2008, elle a été maître de conférences à l'université François-Rabelais, à Tours. Elle a ensuite été professeur en histoire contemporaine à l'université Lille III, puis à l'université de Lille, et directrice de l'IRHIS jusqu'en 2017. Depuis cette date, elle est professeur d'histoire à l'université Paris-Nanterre. Dans le même temps, elle est vice-présidente du jury de l'agrégation d'histoire, présidente de la Société d'histoire de 1848 et des révolutions du XIXe siècle et directrice de la Revue d'histoire du XIXe siècle.

De 2009 à 2015, elle a également appartenu au bureau du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire[3]. Depuis 2016, elle est membre du programme AsileuropeXIX financé par l'Agence nationale de la recherche.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • C. Brice (dir.) et S. Aprile (dir.), Exil et fraternité en Europe au XIXe siècle, Éditions Bière, , 200 p.
  • S. Aprile (dir.), J.-C. Caron (dir.) et E. Fureix (dir.), La liberté guidant les peuples. Les révolutions de 1830 en Europe, Seyssel, Éditions Champ Vallon, , 330 p.
  • S. Aprile, H. Bertheleu et P. Billion, Étrangers dans le berceau de la France ? L'immigration en région Centre du XIXe siècle à nos jours, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, , 202 p.[4]
  • S. Aprile, La Révolution inachevée 1815/1870, Paris, Belin, , 672 p.[5]
  • S. Aprile, Le siècle des exilés. Bannis et proscrits de 1789 à la Commune, Paris, CNRS Éditions, [6],[7]
  • S. Aprile (dir.) et M. Rapoport (dir.), Le monde britannique 1815-(1914)-1931, Neuilly, Éditions Atlande, , 571 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle a soutenue sa thèse en 1994 sous la direction d'Adeline Daumard à Paris I : Auguste Scheurer-Kestner (1833-1899) et son entourage, étude biographique et analyse politique d’une aristocratie républicaine
  2. sous le titre Du singulier au pluriel, itinéraires sociaux, politiques et culturels au XIXe siècle
  3. CVUH, mars 2009.
  4. Ralph Schor, « Aprile Sylvie, Bertheleu Hélène, Billion Pierre, Étrangers dans le berceau de la France ? L’immigration en région Centre du XIX° siècle à nos jours », Revue européenne des migrations internationales, vol. 31 - n°1 | 2015, mis en ligne le 1 janvier 2015, consulté le 6 mai 2019.
  5. Raymond Huard, « Sylvie Aprile, 1815-1870 la Révolution inachevée », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 114 | 2011, mis en ligne : le 22 juin 2011, consulté le 6 mai 2019
  6. Raymond Huard,« Sylvie Aprile, Le siècle des exilés Bannis et proscrits, de 1789 à la Commune », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 114 | 2011, mis en ligne le 22 juin 2011, consulté le 6 mai 2019
  7. Delphine Diaz, Banni soit qui mal y pense. Une histoire des exilés de la Révolution à la Commune sur laviedesidees.fr, Collège de France, 26 mai 2010, consulté le 6 mai 2019.

Liens externes[modifier | modifier le code]