Sylvette Baudrot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sylvette Baudrot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Sylvette Baudrot est une scripte française, née le à Alexandrie (Égypte). Elle a notamment travaillé sur un grand nombre de films d'Alain Resnais et de Roman Polanski.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est originaire d'Alexandrie où sa famille tient une pâtisserie très connue (la pâtisserie Baudrot est notamment mentionnée dans le roman Cléa de Lawrence Durrell[1]). Elle reste à Alexandrie durant la seconde Guerre mondiale, ce qui lui permet de continuer à voir des films américains, chose impossible en France[1].

Sa première collaboration avec Alain Resnais date de 1959 sur le film Hiroshima mon amour. Il a déclaré à ce propos : « Sans Sylvette Baudrot, je ne sais pas ce qui me serait arrivé[1]. » En effet, le film se tournant au Japon, elle se charge des contacts humains avec les Japonais sans même parler leur langue, et, grâce à son expérience, elle permet au réalisateur, dont c'est le deuxième long métrage, d'éviter de nombreuses complications sur le tournage[1]. Grâce à elle, il acquiert une connaissance véritable de la grammaire cinématographique et des questions de directions de regard qu'il ne connaissait que par intuition[1].

Avec une carrière qui va des Vacances de monsieur Hulot (1953), à Les Herbes folles (2009) et The Ghost Writer (2010), Sylvette Baudrot compte parmi les scriptes les plus chevronnées du cinéma français.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anonyme, « Entretien avec Sylvette Baudrot script-girl », Téléciné, no 96, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), mai 1961, (ISSN 0049-3287)
  • Yves Alion, entretien avec Sylvette Baudrot, L'Avant-scène cinéma, no 576, octobre 2010, p. 16

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Suzanne Liandrat-Guigues et Jean-Louis Leutrat, Alain Resnais : Liaisons secrètes, accords vagabonds, Cahiers du cinéma, , p. 219-220.

Liens externes[modifier | modifier le code]