Sylvestre Wahid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sylvestre Wahid
Chef Sylvestre Wahid.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
KohatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie

Sylvestre Wahid, né le à Kohat, au Pakistan, est un cuisinier français (deux étoiles au guide Michelin). Il était jusqu'en juillet 2020 chef de la brasserie Thoumieux et du restaurant gastronomique Sylvestre Wahid à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né Shahzad, à Kohat au Pakistan[1],[2], d'un père adjudant de la Légion étrangère et d'une mère institutrice. À l’âge de neuf ans il rejoint, avec sa famille, son père déjà installé dans le sud de la France, où il est responsable du mess des officiers de la caserne de Castelnaudary[3].

À 15 ans, il est engagé par Thierry Marx, le chef du Cheval Blanc à Nîmes. Il passe son CAP, puis va travailler chez Patrick Pagès, chef et sommelier dans les Cévennes, puis au Royal Monceau auprès de Bruno Cirino. En 1997, Alain Ducasse lui fait intégrer son restaurant de l’avenue Raymond-Poincaré[3]. Sylvestre Wahid suit ensuite Alain Ducasse au Plaza Athénée, puis rejoint Didier Elena à New York pour rejoindre pour l’ouverture du restaurant Alain Ducasse At The Essex House, et fait un passage par l'école culinaire de Ducasse[1].

Jean-André Charial fait appel à Sylvestre Wahid en 2005 pour diriger l’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence[4]. Il y fait venir son frère Jonathan, chef pâtissier et champion de France du dessert 2005[2]. Rapidement il est récompensé par deux étoiles au guide Michelin. Sylvestre Wahid reprend aussi la direction du Strato à Courchevel, où il parvient, là aussi, à être distingué par deux étoiles en 2012[5].

En 2015, il prend la succession de Jean-François Piège au Thoumieux (il avait déjà travaillé avec Jean-François Piège au Plaza Athénée)[6]. Il y décroche encore une fois deux étoiles au guide Michelin. Le restaurant, fermé à cause de la pandémie de Covid-19 début 2020, est définitivement fermé en juillet 2020[7]. Sylvestre Wahid annonce l’ouverture de son restaurant homonyme à l’Hôtel les Grandes Alpes 1850 à Courchevel, en décembre 2020[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1er prix du concours Cuisinier Durand du Centre interprofessionnel de formation de l'artisanat du Calvados (CIFAC) (1991)
  • 2 étoiles au Guide Michelin à l'Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence (2006)
  • 2 étoiles au Guide Michelin au Strato à Courchevel (2012)
  • 2 étoiles au Guide Michelin au Restaurant Gastronomique Sylvestre Wahid (2016)

Établissements[modifier | modifier le code]

  • l’Oustau de Baumanière (Les Baux-de-Provence), deux macarons au Guide Michelin
  • Le Strato, (Courchevel), deux macarons au Guide Michelin obtenus en 2012
  • Hôtel Thoumieux  :
    • la brasserie à partir de
    • le restaurant gastronomique à partir de , MichelinStar.svgMichelinStar.svg Guide Michelin 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Sylvestre Wahid, d’une enfance pakistanaise à la haute gastronomie française », L'Orient Le Jour,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. a et b « Les frères Wahid, un peu plus près des étoiles », Le Journal du Dimanche,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. a et b Nicolas de Rabaudy, « Sylvestre et Jonathan Wahid, le talent de frère en frère », Slate,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. J.-C. Rt, « La présence d'étrangers dans les restaurants influe sur la cuisine », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. a et b « Sylvestre Wahid ouvre son restaurant à Courchevel », Les nouvelles gastronomiques,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Alice Bosio, « Sylvestre Wahid succède à Jean-François Piège chez Thoumieux », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Alice Bosio, « À Paris, le restaurant étoilé Sylvestre ferme définitivement », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]