Sylvestre Sbille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sylvestre Sbille
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Sylvestre Sbille est un réalisateur et scénariste belge originaire de Namur. Il est également romancier[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fruit des années 1970, Sylvestre Sbille ne porte ni le nom de son père (l’économiste Paul Jorion), ni celui de sa mère (l’écrivain Corinne Hoex). Après des études à l’Université libre de Bruxelles (Histoire de l’art et archéologie), il fait l’INSAS, en section montage. Après un cursus comme monteur, et à différents postes sur des longs métrages, il partage à présent son temps entre le documentaire (Au bord du monde – Saint Kilda, 2007, Que les Diables m’emportent, 2014) et la fiction (Les Demoiselles, 2004, Le grand jeu, 2010, Je te survivrai)[2]. Il écrit également dans les colonnes culture du journal L’Echo[3].

En septembre 2019 il publie son premier roman, J'écris ton nom, aux Editions Belfond. Finaliste de plusieurs prix dont celui de la librairie Filigranes, il est couronné par le Prix des lecteurs des libraires Club. Le roman revient sur la vie de Youra Livchitz et sur les faits de résistance liés au Convoi n°20[4].

En mars 2021 sort son deuxième roman, Massada, aux Editions Plon.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sylvestre Sbille, réalisateur Namurois, invité d'Aller/Retour », sur Vivacité, (consulté le ).
  2. http://cinema.nouvelobs.com/personnalites/226061-sylvestre-sbille/biographie
  3. Elli Mastorou, « Sylvestre, un Namurois au fond du trou », L'Avenir, no 111,‎ , p. 14-15
  4. Dominique Pietri, « Convoi n° 20 : Sylvestre Sbille (J’écris ton nom) », sur DIACRITIK, (consulté le )
  5. Didier Beclard, « Sylvestre Sbille reçoit le Magritte du premier film », sur lecho.be, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]