Sylvandre helvète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sylvandre helvétique)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hipparchia genava

Le Sylvandre helvète ou Sylvandre helvétique, Hipparchia genava, est une espèce de lépidoptères européens de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : le Sylvandre helvète[1],[2], le Sylvandre helvétique[3].
  • En anglais : Lesser Rock Grayling[4].

Systématique[modifier | modifier le code]

Le taxon genava a été décrit pour la première fois en 1908 par Hans Fruhstorfer en tant qu'Eumenis fagi genava, avec pour localité type le Valais[5], puis deux ans plus tard par le même auteur en tant qu'Eumenis alcyone genava[6]. En 1990, Leraut l'a scindé d'Hipparchia alcyone pour en faire une espèce distincte appelée Hipparchia genava[7]. Certains auteurs la considèrent cependant toujours comme une sous-espèce ou un synonyme d'H. alcyone.

Description[modifier | modifier le code]

L'imago d'Hipparchia genava est un grand papillon de couleur marron foncé avec une bande submarginale blanche, en bordure une frange entrecoupée et un gros ocelle noir à l'apex des antérieures et un second petit aux postérieures, très discrètement pupillés.

Le revers des antérieures est semblable marron avec une bande submarginale banche, l'ocelle noir pupillé de blanc à l'apex un petit ocelle aveugle pas toujours présent, alors que les postérieures sont marbrées de marron et de blanc avec une large bande blanche.

Biologie[modifier | modifier le code]

Phénologie[modifier | modifier le code]

Hipparchia genava vole en une génération entre mai et août[8].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont diverses Gramineae[8].

Distribution[modifier | modifier le code]

Hipparchia genava est présent dans le centre et l'Est de la France (notamment dans les Alpes, le Massif central et le Jura[1],[9]), en Suisse (Alpes et Jura) ainsi que dans les Alpes italiennes[8]. Cette aire de répartition est encore imparfaitement connue en raison de la difficulté de détermination de l'espèce.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lépi'Net.
  2. INPN, consulté le 28 mars 2019
  3. Papillons de Suisse.
  4. (en) euroButterflies.
  5. Fruhstorfer, 1908, Ent. Wochenbl. 25 (19): 81.
  6. Fruhstorfer, 1910, Ent. Zs. 24 (17): 87.
  7. P. Leraut, 1990, « Contribution à l'étude des Satyrinae de France (Lep. Nymphalidae) », Entomologica Gallica 2 (1): 8-19.
  8. a b et c Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  9. Diatheo.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)