Sylvain des spirées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neptis rivularis

Neptis rivularis
Description de cette image, également commentée ci-après
« Sylvain des spirées »
ou « Sylvain cénobite »
(Neptis rivularis).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Super-famille Papilionoidea
Famille Nymphalidae
Sous-famille Limenitidinae
Tribu Neptini
Genre Neptis

Espèce

Neptis rivularis
(Scopoli, 1763)

Le Sylvain des spirées ou Sylvain cénobite (Neptis rivularis) est une espèce d'insectes lépidoptères (papillons) qui appartient à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Limenitidinae et au genre Neptis.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Neptis rivularis est le nom donné par Giovanni Antonio Scopoli en 1763[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Sylvain des spirées se nomme Hungarian Glider en anglais et Schwarzer Trauerflter en allemand.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Neptis rivularis rivularis présent dans le centre de l'Europe et en Sibérie.
  • Neptis rivularis coenobita (Goeze, 1779)
  • Neptis rivularis formosicola Matsumura, 1929 ; présent à Taïwan.
  • Neptis rivularis ludmilla (Nordmann, 1851) dans le Caucase.
  • Neptis rivularis magnata (Heyne, [1895])
  • Neptis rivularis sinta Eliot, 1969 : présent en Chine[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon de taille moyenne, à l'envergure de 25 à 27 mm, marron orné de blanc sous forme aux antérieures de deux demi-bandes et aux postérieures d'une bande transversale.

Le revers des antérieures et des postérieures plus clair, roux, est orné des mêmes bandes blanches.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il hiverne au stade de chenille, parfois dans un tube formé des restes de la feuille de la plante hôte[2],[3].

Il vole en une génération de fin mai à début août, deux dans le sud de sa zone de résidence[2],[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Spiraea, Spiraea aquilegifolia, Spiraea crenata, Spiraea chamaedryfolia, Spiraea hypericifolia, Spiraea salicifolia et Filipendula ulmaria [1],[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Sylvain des spirées est présent depuis le centre de l’Europe, la Turquie, la Russie, le sud de la Sibérie, et le centre de l'Asie jusqu'à Taïwan et au Japon[1]. En Europe il se rencontre dans le sud-est de la Suisse, le nord de l'Italie, la Slovénie, l'est de l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, l'ouest de la Croatie, le centre de la Serbie, l'est de la Roumanie et sous forme très localisée dans le nord de la Grèce, en Macédoine et Bulgarie[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans les forêts de feuillus.

Protection[modifier | modifier le code]

Espèce disparue de France métropolitaine[4].

Dessins de Neptis rivularis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d funet
  2. a b c et d Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)
  3. a et b Russian insects
  4. « UICN », sur http://www.uicn.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington,, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)