Sylvain Runberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sylvain Runberg
Sylvain Runberg 3, Serieveckan 2010 (Göteborg).jpg
Sylvain Runberg, en 2010
Naissance
Nationalité
Activité
Distinctions
Œuvres principales

Sylvain Runberg est un scénariste de bande dessinée franco-belge, né en 1971 à Tournai.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une mère belge et d'un père français, Sylvain Runberg a grandi dans le Sud de la France[2]. Il est titulaire d'un bac d'Arts Plastiques, obtenu dans le Vaucluse. Puis il passe une maîtrise d'histoire à l'université d'Aix en Provence. Il travaille ensuite en librairie. Les Humanoïdes Associés lui proposant un contrat, il s'installe à Paris.[3]

En 2001, il est immobilisé durant plusieurs mois par les suites d'un accident. C?est pendant sa convalescence qu'il s'essaie à l'écriture. Il découvre alors une vraie passion.[3]

En 2004 paraît son premier album en collaboration avec Karim Friha, Astrid, chez Soleil Productions.

En est publié la première partie de la série Millenium, adaptée du roman du même titre dont il signe le scénario. Édité par Dupuis, l'album est dessiné par José Homs[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

One shot[modifier | modifier le code]


Distinction[modifier | modifier le code]

Sylvain Runberg partage le Prix d'excellence avec Olivier Martin, en , pour leur création de one shot Face cachée au quatrième Prix international du manga[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 4ème Prix International du Manga : œuvres primées publiées en France », sur Ambassade du Japon en France (consulté le 27 mai 2012)
  2. « Sylvain Runberg sur le site de l'éditeur Dupuis », sur dupuis.com (consulté le 14 novembre 2018)
  3. a et b Philippe MAGNERON, « Runberg, Sylvain - Bibliographie, BD, photo, biographie », sur www.bedetheque.com (consulté le 14 novembre 2018)
  4. Gilles Ratier, « « Millenium » T1 (« Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes » première partie) par José Homs et Sylvain Runberg », sur bdzoom.com, (consulté le 12 août 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]