Syleena Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Syleena Johnson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Labels
Genres artistiques
Site web
Discographie
Discographie de Syleena Johnson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Syleena Johnson, née le 2 septembre 1976 à Harvey, Illinois, États-Unis, est une chanteuse de R&B américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Syleena Johnson est la fille du chanteur de blues Syl Johnson et la nièce du guitariste de blues Jimmy Johnson (en). Sa mère, Brenda Thompson, a été la première femme noire à devenir commissaire de police aux États-Unis.

Membre de la chorale de gospel de son lycée, sa route vers le succès est parsemée d'embûches. Elle doit se faire enlever des nodules sur ses cordes vocales et suivre une thérapie orthophonique pendant deux ans. De plus, son père, face à son succès modeste, a un regard très critique sur l'industrie musicale et la décourage rapidement d'entrer dans cet univers.

Cependant, en 1994, elle participe à l'écriture de l'album de son père, Back In The Game et contribue à un duo avec lui, Dipped In The Water.

À l'université, elle prend des cours de chant et de musique, tout en participant à des chorales de gospel.

En 1995, père et fille sortent un album de duos, This Time Together By Father And Daughter.

En 1997, elle rencontre un assistant de Jive Records au cours d'un match caritatif de basket-ball et lui remet une démo. La maison de disques lui propose aussitôt un contrat d'enregistrement.

Son premier album officiel, Love Hangover, sort en 1999 sur un label indépendant. Sur cet album, Syleena Johnson reprend des classiques du R&B comme Love Hangover de Diana Ross ou Baby I'm Scared Of You de Womack & Womack.

Peu de temps après la sortie de son premier album, elle signe chez Jive Records et commence à écrire les chapitres de sa vie.

Chapter 1: Love, Pain & Forgiveness (2001)[modifier | modifier le code]

La fin de sa relation avec un petit-ami violent est la matière première de Chapter 1: Love, Pain & Forgiveness, sorti en mai 2001. C'est avec I Am Your Woman, écrit par R. Kelly, qu'elle connaît enfin le succès sur la scène musicale américaine.

Pistes :

  1. The Beginning (Intro)
  2. I Am Your Woman
  3. You Said (featuring Liberty City)
  4. Baby I'm So Confused
  5. Meanwhile... (Interlude)
  6. Everybody Wants Something
  7. You Got Me Spinnin'
  8. Hit On Me
  9. And Then... (Interlude)
  10. He's Gonna Do You In (featuring Buddy Guy)
  11. You Ain't Right
  12. Ain't No Love
  13. One Day
  14. I'd Rather Be Wrong
  15. All Of Me
  16. The End (Outro)

Chapter 2: The Voice (2002)[modifier | modifier le code]

En novembre 2002, elle sort son deuxième album. Avec notamment des chansons comme Guess What ou Tonight I'm Gonna Let Go remixé notamment par Busta Rhymes, Chapter 2: The Voice est considéré comme un des meilleurs albums de R&B de l'année 2002. Grâce à cet album, elle se fait connaître en Europe et notamment au Royaume-Uni où elle atteint pour la première fois le Top 40.[réf. nécessaire]

Pistes :

  1. The Voice/Intro
  2. Faithful to You
  3. Now That I Got You
  4. Dear You
  5. Guess What
  6. I'm Gon' Cry
  7. Is That You
  8. Tonight I'm Gonna Let Go
  9. If You Play Your Cards Right
  10. No Words
  11. So Willingly
  12. Guitars of the Heart (Happy)
  13. I Believe in Love
  14. Outro
  15. Tonight I'm Gonna Let Go (The Remix featuring Busta RhymesRampage, Sham and Spliff Star of the Flipmode Squad)
  16. Joined at the Hip

Entre les chapitres...[modifier | modifier le code]

En 2003, le groupe de rap Français, IAM fait appel à elle pour l'album Revoir Un Printemps. Elle pose sa voix sur Ici Ou Ailleurs.

Face au succès de Chapter 2: The Voice, Kanye West l'invite à chanter le refrain de All Falls Down, sur l'album The College Dropout. La chanson rencontre un succès mondial et atteint le Top 10 au Royaume-Uni[1]. Syleena Johnson apparaît aux côtés de Kanye West lors de différents shows aux États-Unis. La chanson leur permet même d'obtenir une nomination pour les Grammy Awards[2]. Dans le clip de All Falls Down, Syleena Johnson fait une apparition en tant qu'hôtesse au guichet d'une compagnie aérienne. Le clip obtient 4 nominations aux MTV Video Music Awards.

Chapter 3: The Flesh (2005)[modifier | modifier le code]

En septembre 2005, elle sort son troisième chapitre : Chapter 3: The Flesh. Hypnotic, son premier single, avec R. Kelly et Fabolous rencontre un succès immédiat sur la scène internationale. Chapter 3: The Flesh est composé de plusieurs collaborations avec des artistes de renom : Anthony Hamilton, Twista, Common ou encore Jermaine Dupri.

En parallèle, elle apparaît sur les albums de Cam'Ron, Twista, DMX ou Shawnna.

Bien que s'agissant de l'album ayant remporté le plus de succès, Syleena Johnson est victime de la politique du label. Jive Records n'ayant pas réellement exploité l'album et le succès de All Falls Down, les ventes de disques n'ont pas été à la hauteur des attentes de Jive. Syleena Johnson et Jive Records rompent alors leur contrat.

Pistes :

  1. The Flesh - Interlude
  2. Hypnotic (featuring R. Kelly and Fabolous)
  3. He Makes Me Say
  4. Special Occasion
  5. More (featuring Anthony Hamilton)
  6. Bull's-Eye (Suddenly) (featuring Common)
  7. Classic Love Song (featuring Jermaine Dupri)
  8. Phone Sex (featuring Twista)
  9. Slowly
  10. Time
  11. Still Open
  12. Another Relationship
  13. Leave Me Alone
  14. Apartment For Rent
  15. Only a Woman
  16. The Flesh - Outro

I Am Your Woman: The Best of Syleena Johnson (2008)[modifier | modifier le code]

En juillet 2008, sort son best-of : I Am Your Woman: The Best Of Syleena Johnson, via Sony Legacy. N'ayant pas été informée de la sortie de ce best-of, Syleena Johnson considère cependant qu'il s'agit d'un moyen pour elle de se faire connaître auprès d'un nouveau public. L'album ne comporte en effet aucune nouvelle chanson mais uniquement des chansons de ses trois premiers Chapters.

Pistes :

  1. Everybody Wants Something
  2. I'd Rather Be Wrong
  3. I'm Gon' Cry
  4. Ain't No Love
  5. Still Open
  6. Hypnotic (featuring R. Kelly & Fabolous)
  7. Another Relationship
  8. If You Play Your Cards Right
  9. Hit On Me
  10. I Am Your Woman
  11. Faithful To You
  12. Tonight I'm Gonna Let Go
  13. Guess What
  14. Special Occasion

Chapter 4: Labor Pains (2009)[modifier | modifier le code]

Sans maison de disques, Syleena Johnson sort en décembre 2008 (janvier 2009 pour le CD physique), Chapter 4: Labor Pains, sous son propre label, Aneelys Records (Aneelys étant simplement Syleena inversé). L'album débute avec le cri de son premier enfant qu'elle vient d'avoir. L'album contient notamment une reprise d'un des tubes de son père, Is It Because I'm Black. Mais face à un manque de soutien des radios américaines, l'album connaîtra un succès limité.

Pistes :

  1. Intro
  2. Labor Pains
  3. Where's the Love (featuring Teefa)
  4. Freedom
  5. Is It Because I'm Black
  6. Be Me
  7. Redstorm's Domestic Lesson (Interlude)
  8. You Let Me Down
  9. Shoo Fly
  10. Maury Povich (featuring Cold Hard of Crucial Conflict)
  11. It Is True
  12. Your Love
  13. My First
  14. Personal Trainer
  15. Go Home
  16. Go
  17. Outro

Chapter 5: Underrated (2011)[modifier | modifier le code]

Après une pause pour la naissance de son deuxième enfant, elle sort en septembre 2011 Chapter V: Underrated, distribué chez Shanachie Records. La vidéo pour le premier single, A Boss, a été dévoilée sur YouTube en juillet 2011. Le jour de la sortie de l'album, Syleena Johnson donne un concert acoustique, diffusé sur le net en direct. Ses fans internationaux ont ainsi la chance de pouvoir la voir en live pour la première fois. La chanteuse Tweet est notamment invitée pour chanter le deuxième single de l'album, Angry Girl.

Pistes :

  1. Underrated (featuring AK of Do or Die)
  2. A Boss
  3. Fade Away
  4. Angry Girl (featuring Tweet)
  5. Like Thorns
  6. Little Things (featuring Malone)
  7. My Shoes
  8. Label Me
  9. Go Head (featuring 3D Na'Tee)
  10. Bad Person
  11. The Champ
  12. Stone Wall

En mars 2012, dans le cadre de sa tournée Underrated Tour, elle se produit pour la première fois au Royaume-Uni, avec trois concerts à Birmingham, Manchester et Londres où elle fait salle comble au Jazz Café.

Acoustic Soul Sessions (2012)[modifier | modifier le code]

En parallèle à sa participation à un show de télé-réalité sur la chaîne TVOne, R&B Divas: Atlanta (en) (aux côtés de Faith Evans, Monifah (en), Keke Wyatt et Nicci Gilbert, pour la première saison), Syleena Johnson sort en septembre 2012, un EP acoustique, en vente uniquement sous format digital, enregistré lors de son concert diffusé sur internet l'année précédente. Elle y chante également un inédit, I Cut My Hair.

Pistes :

  1. A Boss
  2. Angry Girl (featuring Tweet)
  3. Like Thorns
  4. Little Things (featuring Malone)
  5. Wild Horses
  6. I Cut My Hair
  7. Stone Wall

Début 2013, elle tourne la deuxième saison de R&B Divas, qui voit arriver 2 nouveaux membres : Angie Stone et LaTocha Scott. À la demande de ses fans européens, Syleena Johnson donne 4 concerts en Europe : à Amsterdam (Paradisio) et à Paris (New Morning), pour la première fois, ainsi que 2 concerts au Jazz Café de Londres.

En juillet 2013, elle participe à la 20e édition du Festival Blues Passions de Cognac.

9ine (2013)[modifier | modifier le code]

Sorti le 24 septembre, cet album très inspiré par le reggae a été enregistré en collaboration avec Musiq Soulchild. Les 9 chansons de l'album (3 duos, 3 chansons par Syleena Johnson et 3 chansons par Musiq Soulchild) ont été enregistrées en 9 jours. L'ensemble de l'album a été produit par Kemar McGregor (en). Le chiffre 9 représente également le mois d'anniversaire des deux artistes : Syleena le 2 septembre et Musiq le 16 septembre.

Le premier single Feel The Fire est disponible en téléchargement légal depuis juillet et la vidéo disponible sur YouTube.

À sa sortie, 9ine se place directement en première place du Billboard Reggae Chart.

Pistes :

  1. Alright
  2. Feel The Fire
  3. The Hunger
  4. Slow Love
  5. So Big
  6. Never Had
  7. Pieces Of You
  8. Bring Me Down
  9. Promise
  10. Feel The Fire (Dancehall Stylee)

Une reprise de Could You Be Loved de Bob Marley a également été enregistrée mais n'a finalement pas été retenue. Le titre peut cependant être écouté sur YouTube.

Chapter 6: Couples Therapy (2014)[modifier | modifier le code]

Désormais signée chez EOne Music, Syleena sort Chapter 6: Couples Therapy le .

Des collaborations avec Leela James, Dave Hollister et Willie Taylor (du groupe Day26) sont au programme.

Perfectly Worthless, le single buzz de l'album, s'est vu illustrer par un clip disponible sur YouTube, tandis que My Love, le premier single officiel, a été dévoilé fin juillet.

Pistes :

  1. All This Way For Love
  2. Fool's Gold (featuring Leela James)
  3. Heaven In Hell
  4. My Love
  5. If I Was Your World
  6. Harmony (featuring Dave Hollister)
  7. No Beginner (featuring Willie Taylor)
  8. Boom
  9. If You Need To Know
  10. Perfectly Worthless
  11. Silence
  12. Unstoppable
  13. I Cut My Hair
  14. Fool's Gold (Bonus Track)

Rebirth of Soul (2017)[modifier | modifier le code]

C'est le 10 novembre 2017 que Syleena Johnson dévoile son nouvel album, Rebirth of Soul. 

Conçu et produit par son père, Syl Johnson, Rebirth of Soul est un album de reprises de chansons Soul, principalement des années 50 et 60 et a été enregistré à Chicago, dans les conditions d'un véritable live, avec des musiciens, comme c'était le cas auparavant.

On y retrouvera le premier single, We Did It, une reprise de son père, I'd Rather Go Blind (Etta James), Chains of Fools (Aretha Franklin), There'll Come A Time (Betty Everett) ou encore Make Me Yours (Bettye Swann).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Roberts, Guinness World Records: British Hit Singles and Albums (18th edition), Guinness World Records Limited, , 14 p. (ISBN 1-904994-00-8)
  2. « Syleena Johnson - Biography | Billboard », sur www.billboard.com (consulté le 14 février 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]