Sycomore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sycomore
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Sycomore » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Ficus sycomorus

Taxons concernés

Sycomore (du grec « σῦκον, sûkon », figue et « μόρον, moron », mûre) est le nom donné à plusieurs espèces d'arbres, très différentes.

À l'origine, le terme « sycomore » désignait le figuier sycomore (Ficus sycomorus L.).

Par la suite, on a aussi appelé une espèce d'érable, Acer pseudoplatanus L., érable sycomore[1] en raison d'une légère ressemblance de ses feuilles avec celles du figuier sycomore.

Feuillage d'érable sycomore.

En langue anglaise[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord, le nom vernaculaire du genre Platanus est Sycamore (American sycamore, California sycamore, etc. —Voir la page en faisant la liste en anglais dans la section latérale "Dans les autres langues".)

Dans l'Évangile[modifier | modifier le code]

Dans l'Évangile selon Saint Luc[2], un collecteur d'impôts, de petite taille, du nom de Zachée, travaillant pour le compte des Romains, et réputé voleur, grimpe sur un sycomore pour dominer la foule et voir Jésus passer. Connu sous le nom de "figuier d'Égypte", et endogène de la Shéphélah [3], cet arbre est symbole de réhabilitation parce qu'il développe de nouvelles branches quand on le coupe[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Référence INPN : Acer pseudoplatanus
  2. Lc 19. 1-10
  3. 1 Rois. 10
  4. Dictionnaire des symboles : Mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres Poche – 19 décembre 1997 de Jean Chevalier (Auteur), Alain Gheerbrant (Auteur)