Sy Oliver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oliver.
Sy Oliver
Sy Oliver, New York, N.Y., ca. Sept. 1946 (William P. Gottlieb 06661).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Labels
Decca Records, Bell (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Melvin "Sy" Oliver (né le 17 décembre 1910 à Battle Creek ; mort le 28 mai 1988 à New York) était un arrangeur, trompettiste, compositeur, chanteur et chef d'orchestre de jazz. Sa mère était professeur de piano et son père jouait de plusieurs instruments : il s'était fait connaitre en utilisant le saxophone à une époque où cet instrument était très peu utilisé en dehors des fanfares.

Oliver a quitté ses parents à 17 ans pour jouer avec Zack White et plus tard avec Alphonse Trent. Il chantait et jouait de la trompette.

En 1933 il rejoint l'orchestre de Jimmie Lunceford et contribue à de nombreux arrangements de l'orchestre, dont "My Blue Heaven" et "Ain't She Sweet". En 1939, il rejoint l'orchestre de Tommy Dorsey comme arrangeur et devient ainsi le premier noir américain à occuper une place importante dans un orchestre blanc. Il accompagne la transition de l'orchestre de Dorsey du Dixieland au jazz moderne et convainc Buddy Rich d'intégrer l'orchestre. Son arrangement de "On the Sunny Side of the Street" a été un grand succès pour Dorsey, comme si cela avait été sa propre composition, "Yes Indeed", un gospel sera enregistré plus tard par Ray Charles. Après avoir quitté Dorsey, il continua de travailler comme arrangeur indépendant et comme directeur musical pour Decca Records.

Le 26 juin 1950, il orchestre la première version américain de C’est si bon (Henri Betti, André Hornez, Jerry Seelen) et de La Vie en rose (Louiguy, Édith Piaf, Mack David) pour Louis Armstrong. À sa sortie, le disque obtient un succès mondial.

Dans ses dernières années et jusqu'en 1980, il dirigea son propre orchestre et joua à nouveau de la trompette.

Liens externes[modifier | modifier le code]