Swissinfo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Swissinfo.ch)

Swissinfo
logo de Swissinfo

Création 1999 (ouverture du site swissinfo.ch)
Siège social Berne
Drapeau de la Suisse Suisse
Direction Larissa M. Bieler
Directeurs Larissa Bieler (en)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Internet, audiovisuel
Société mère SRG SSR
Site web www.swissinfo.ch
Le bâtiment swissinfo à la Giacomettistrasse à Berne.

Swissinfo (SWI)[a], anciennement Radio Suisse internationale, est une plate-forme en dix langues qui traite de l’actualité suisse sous forme d’articles écrits, de photos et de fichiers audio et vidéo. Swissinfo a pour but de parler de l’actualité suisse et propose de l’info et des analyses dans les domaines suivants : politique, économie, culture, science, formation et démocratie directe. Elle s’intéresse tout particulièrement aux liens politiques, économiques et culturels de la Suisse avec l’étranger. L’offre éditoriale existe en dix langues (français, allemand, italien, anglais, espagnol, portugais, arabe, chinois, japonais et russe).

Description[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1990, la situation économique oblige swissinfo/SRI à réorienter sa stratégie. La marche triomphale de l'Internet tombe à point nommé, marquant l'avènement d'une ère nouvelle pour les journalistes producteurs et le public.

1999 voit l'ouverture du site www.swissinfo.ch et la mise en ligne des pages en allemand, français, anglais et portugais. Après les sites japonais, italien et espagnol, activés au cours de l'année 2000, le lancement du site arabophone a lieu le et la version chinoise apparaît en septembre de la même année.

Le , le Conseil d’administration de SRG SSR idée suisse lance un plan de mesures visant à réduire massivement les activités de swissinfo/SRI. La décision de SRG SSR de réduire swissinfo à sa plus simple expression a provoqué des réactions très fortes au sein du public et a rencontré beaucoup d’incompréhension. Selon le nouveau concept de SRG SSR, le site Internet n'aurait plus proposé que du contenu en langue anglaise, qui aurait été confié à SR DRS, tandis que le contenu rédactionnel dans les langues nationales se serait cantonné à des informations spécifiques pour les Suisses de l’étranger, réalisé dans une seule unité d’entreprise de SRG SSR, à raison d’un journaliste par langue. Cette situation a cependant été évitée. L’été 2007, swissinfo reçoit de la Confédération un nouveau mandat de prestations qui prévoit une offre éditoriale clairement axée sur Internet[2].

En 2013, le Conseil fédéral a approuvé le russe comme dixième langue à SWI swissinfo.ch[3]. Le canal compte en 2022 quatre collaborateurs, dont trois journalistes[4].

Peter Schibli a été directeur de Swissinfo du [5] à fin juin 2018[6]. Le , à la demande du directeur général Gilles Marchand, le conseil d'administration de la SSR a élu Larissa M. Bieler comme nouvelle directrice de Swissinfo[7] en plus de son rôle de rédactrice en chef.

Le site de Swissinfo a été relancé le . Larissa M. Bieler parlait d'un nouveau départ pour Swissinfo : « Un journalisme qui ne gave pas, mais qui met en appétit.[8] »

Swissinfo est le premier média suisse à obtenir, en , le label Journalism Trust Initiative de Reporters sans frontières, qui atteste de la crédibilité d'un média. La plate-forme affiche depuis la devise Nothing to hide (rien à cacher) sous son logo[4],[9],[10].

Budget et nombre de collaborateurs[modifier | modifier le code]

Swissinfo dispose en 2022 d'un budget de 18,7 millions de francs, financé à parts égales par la Confédération et la Société suisse de radiodiffusion et télévision, et de 110 collaborateurs[4].

Nom[modifier | modifier le code]

  • 1935 : Service suisse des ondes courtes (SSOC)
  • 1978 : Radio Suisse internationale / Swiss Radio International (SRI)
  • 2005 : swissinfo
  • 2014 : SWI swissinfo.ch (SWI)[11]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Officiellement « SWI swissinfo.ch ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.swissinfo.ch/fre/a-notre-propos_management/34102184 » (consulté le )
  2. Edzard Schade / CTM, « Radio Suisse Internationale », sur HLS-DHS-DSS.CH (consulté le )
  3. swissinfo.ch, « swissinfo.ch en russe à partir de 2013 », sur SWI swissinfo.ch (consulté le )
  4. a b et c Michel Guillaume, « Swissinfo en russe: un média sur la corde raide », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  5. SRG SSR, « SRG SSR: Peter Schibli, nouveau directeur de Swissinfo », sur www.srgssr.ch (consulté le )
  6. (de) « Swissinfo: Direktor Peter Schibli geht in Pension », sur persoenlich.com (consulté le )
  7. « Larissa M. Bieler reprend les rênes de SWI swissinfo.ch », sur www.srgssr.ch (consulté le )
  8. «Nous œuvrons à un nouveau journalisme, qui ne gave pas mais met en appétit», sur SWI swissinfo.ch (consulté le )
  9. « SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative », sur swissinfo.ch (consulté le )
  10. (en) « The Media Outlet has been independently certified according to the JTI Programme and CWA 17493:2019 », sur JTI:App, (consulté le )
  11. (de) «swissinfo» heisst jetzt «SWI swissinfo.ch» Integration in die «Branded family» der SRG SSR, presseportal.ch, consulté le 9 février 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raphaëlle Ruppen Coutaz, "Ici la Suisse-Do isch t Schwyz-Switzerland calling!" : La Société suisse de radiodiffusion (SSR) au service du rayonnement culturel helvétique (1932-1949), Thèse de doctorat en histoire contemporaine, Université de Lausanne, Faculté des lettres, 2015, 519 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]