Swann Meralli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Swann Meralli est un scénariste de bande dessinée et d'ouvrages jeunesse et réalisateur de courts-métrages français, né en 1985 à Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Swann Meralli est originaire de Lyon[1]. Son père, malgache, exerce comme technicien pour TCL et sa mère est institutrice ; le couple a quatre garçons[1]. Swann Meralli fait des études d'ingénieur en génie civil à l'Institut national des sciences appliquées. En parallèle de ses études, Meralli cultive un fort intérêt pour le cinéma ainsi que pour le rôle des femmes dans la société[1].

Il écrit les scénarios de plusieurs ouvrages jeunesse et s'investit dans la bande dessinée ; pour son premier ouvrage, L'Homme, il s'associe avec le dessinateur Ulric (2015, éd. Jarjille)[2]. Meralli écrit pour Zac Deloupy le roman graphique Algériennes 1954-1962, qui porte sur la place des femmes dans la guerre d'indépendance de l'Algérie[3]. En 2020, il s'associe avec Clément Rizzo pour L'association des femmes africaines[4], qu'il décrit comme « avant tout une satire des milieux associatifs... mais avec un regard bienveillant »[1]. Il collabore également, avec Léah Touitou, au périodique Les Rues de Lyon pour le récit Cavales en 2019[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Sauf précision contraire, Swann Meralli est scénariste.

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Swann Meralli raconte les femmes en BD », CNews Matin - Lyon Plus,‎
  2. Emilien Cousin, « L' Homme », sur Planète BD,
  3. Pascal Ory, « Algérie : la guerre des femmes », L'Histoire,‎ (lire en ligne).
  4. T. Cauvin, « L'association des femmes africaines », sur BD Gest', .
  5. Cyrille Seux, « Ils redonnent vie au bidonville des Buers en bande dessinée », Le Progrès,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]