Svetotrojičina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Svetotrojičina
Image illustrative de l’article Svetotrojičina
L'église de la Sainte-Trinité, à l'angle des rues Dobanovačka et Svetotrojičina
Situation
Coordonnées 44° 51′ 00″ nord, 20° 23′ 46″ est
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Ville Belgrade
Quartier(s) Zemun
Tenant Rue Cara Dušana
Aboutissant Rue Ugrinovačka
Morphologie
Type Rue
Histoire
Anciens noms Svetotrojičina (jusqu'en 1946)
Stevana Jovanovića (jusqu'en 2004)

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Svetotrojičina

La rue Svetotrojičina (en serbe cyrillique : Светотројичина) est située à Belgrade, la capitale de la Serbie, dans la municipalité de Zemun et dans le quartier de Gornji Grad.

Elle doit son nom à la Sainte Trinité.

Parcours[modifier | modifier le code]

La rue Svetotrojičina naît au niveau de la rue Cara Dušana. Elle s'oriente vers le sud-sud-est, traverse la rue Dobanovačka et se termine au niveau de la rue Ugrinovačka[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

À l'angle des rues Dobanovačka et Svetotrojičina se trouve l'église de la Sainte-Trinité, construite entre 1839 et 1842 dans un style néoclassique ; en raison de sa valeur architecturale, elle est inscrite sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie[2] et sur la liste des biens culturels protégés de la Ville de Belgrade[3].

Éducation[modifier | modifier le code]

L'école élémentaire Branko Pešić est installée au n° 4 de la rue[4]. Autrefois connue sous le nom d'école serbe de Gornja varoš, elle a été construite en 1872 et agrandie en 1912 dans un style néoclassique avec des éléments Art nouveau ; le bâtiment figure aujourd'hui sur la liste des biens culturels protégés de la Ville de Belgrade[5].

Économie[modifier | modifier le code]

L'hôtel Villa Gepetto est situé au n° 22[6].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]