Suzanne Lagier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagier.
Suzanne Lagier
Suzanne Lagier par Lemercier de Neuville.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Suzanne Lagier (née le à Dunkerque, morte en 1893) était une comédienne et chanteuse lyrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fut élevée dans un pensionnat à Paris. Toute jeune elle voulait être comédienne et débuta en 1846, à l'âge de 13 ans, au Théâtre des Variétés dans la Veuve de quinze ans, un rôle écrit presque sur mesure à partir d'un vaudeville de Pierre Adolphe Capelle (1772-1830).

Après un séjour à Londres, elle fit ses véritables débuts au Palais-Royal en 1848 avant de se rendre à Saint-Pétersbourg d'où elle revint pour passer à l'Ambigu en 1855 puis à la Gaîté en 1856 et finalement à la Porte Saint-Martin en 1859.

Elle se tourna vers la chanson et les cafés-concerts et se produisit à l'Eldorado en 1865 ce qui provoqua un scandale pour les critiques et dans les cercles intellectuels et littéraires. Sa physionomie forte et ses chansons à textes grivois et délurés font d'elle une sérieuse concurrente à la chanteuse Thérésa.

Paulus écrit dans ses mémoires que Suzanne Lagier, Augustine Kaiser et Thérésa formait le trio de grandes comiques du café-concert[réf. nécessaire].

Le poème 69 de Guy de Maupassant est très certainement une évocation de Suzanne Lagier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jupiter et Leda, opérette mythologique en un acte de Jules Bertrand, 1865

Notes et références[modifier | modifier le code]


Iconographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]