Suzanne Jovet-Ast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Suzanne Jovet-Ast
Pr. Suzanne Jovet-Ast.jpg
La professeure Suzanne Jovet-Ast dans les années 1950
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Suzanne AstVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Jovet-AstVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Paul Jovet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Personne liée
Hélène Bischler (co-collector (d))Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Suzanne Jovet-Ast, née le 8 février 1914 à Paris et décédée a Biarritz le 28 février 2006, est une botaniste française, spécialiste en bryologie, professeure au Muséum national d'histoire naturelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1934, Suzanne Ast obtient une licence ès sciences naturelles (avec les certificats de botanique, physiologie et géologie) à la Sorbonne. En 1939, elle épouse le botaniste Paul Jovet (1896-1991).

En 1942, elle est préparatrice au laboratoire d’écologie des cryptogames sous la direction de Pierre Allorge. Elle soutient en 1943 sa thèse de Doctorat intitulée Recherches sur les Annonacées d'Indochine : anatomie foliaire, répartition géographique [1].

En 1945 elle devient assistante de la chaire de Cryptogamie. La Société botanique de France lui attribue le prix de Coincy en 1948. En 1957, Suzanne Jovet-Ast est sous-directrice à la chaire de Cryptogamie où elle succède à Robert Lami. En 1975, elle prend la succession de Roger Heim à la tête du laboratoire de Cryptogamie, devenant alors la première (et longtemps la seule) femme professeure-administratrice du Muséum, poste qu'elle occupe jusqu'à sa retraite en 1982[2].

Recherches[modifier | modifier le code]

En 1938, elle rédige le chapitre sur les Annonacées pour la Flore générale de l'Indochine de François Gagnepain[3].

En bryologie, elle étudie les Hépatiques, en particulier celles des régions tropicales puis méditerranéennes. Dans les années 1960, Hélène Bischler et Suzanne Jovet-Ast étudient sur le terrain des hépatiques du bassin méditerranéen et des zones arides et semi-arides, qui donne lieu à de nombreuses publications et des applications en biochimie et pharmacie. Elle continue en retraite à travailler sur le genre Riccia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice BNF »
  2. Denis Lamy, « Suzanne Jovet-Ast (8 février 1914, Paris 22 février 2006, Biarritz) », Cryptogamie, Bryologie, 2007, 28 (2),‎ , p. 159-183 (lire en ligne)
  3. « Notice BNF »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ast est l’abréviation botanique standard de Suzanne Jovet-Ast.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Jovet-Ast est l’abréviation botanique standard de Suzanne Jovet-Ast.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI