Suzanne Jovet-Ast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Suzanne Jovet-Ast
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Suzanne AstVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviations en botanique
Jovet-Ast, AstVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Paul Jovet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Suzanne Jovet-Ast, née le 8 février 1914 à Paris et décédée a Biarritz le 28 février 2006, est une botaniste française travaillant au Museum national d'histoire naturelle spécialiste en bryologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1934, Suzanne Ast obtient une licence ès sciences naturelles (avec les certificats de botanique, physiologie et géologie) à la Sorbonne.

En 1939, elle épouse le botaniste Paul Jovet ((1896-1991).

En 1942, elle est préparatrice au laboratoire d’écologie des cryptogames sous la direction de Pierre Allorge. Elle soutient sa thèse de Doctorat intitulée Recherches sur les Annonacées d’Indochine, Anatomie foliaire, Répartition géographique en 1943[1].

En 1945 elle devient assistante de la chaire de Cryptogamie. En 1957, Suzanne Jovet-Ast succède à Robert Lami comme sous-directeur de la chaire de Cryptogamie. En 1975, elle succède à Roger Heim à la tête du laboratoire de Cryptogamie, devenant ainsi la première et seule femme professeur-administrateur du Muséum, poste qu'elle occupe jusqu'à sa retraite en 1982[2].

En continue en retraite à travailler sur le genre Riccia.

La Société botanique de France lui attribue le prix de Coincy en 1948.

Résultats scientifiques[modifier | modifier le code]

En 1938, elle rédige le chapitre sur les Annonacées pour la Flore générale de l’Indochine de François Gagnepain[3].

En bryologie, elle étudie les Hépatiques, en particulier celles des régions tropicales puis méditerranéennes. Dans les années 1960, Hélène Bischler et Suzanne Jovet-Ast étudient sur le terrain des hépatiques du bassin méditerranéen et des zones arides et semi-arides, qui donne lieu à de nombreuses publications.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice BNF »
  2. Denis Lamy, « Suzanne Jovet-Ast (8 février 1914, Paris 22 février 2006, Biarritz) », Cryptogamie, Bryologie, 2007, 28 (2),‎ , p. 159-183 (lire en ligne)
  3. « Notice BNF »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ast est l’abréviation botanique standard de Suzanne Jovet-Ast.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Jovet-Ast est l’abréviation botanique standard de Suzanne Jovet-Ast.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI