Suzanne Joly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une musicienne image illustrant français
image illustrant une compositrice image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une musicienne française et une compositrice française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Suzanne Joly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Instrument
Maître

Suzanne Joly est une pianiste et compositrice française née à Oran le et morte en 2012[1].

Enfant prodige, elle se produit en Algérie et en France avant de devenir l'élève pour le piano de Lazare-Lévy et Antoinette Véluard, pour l'écriture d'Olivier Messiaen et de Jean Roger-Ducasse au Conservatoire de Paris, de son vrai nom Suzanne Obadia, épouse du peintre Louis Joly, elle a écrit une œuvre musicale abordant tous les genres : Petite Suite pour orchestre (1942)[2] ; Sérénade ; Fantaisie concertante pour piano et orchestre (1944-48)[3]'[4] ; Rupestre pour orchestre (1968)[5] ; Mélodies (Paul Verlaine, Andrée Brunin,...) ; Ode à la Jeune Fille (1968) ; Quatuor à cordes ; Thème, Variations et Allegro Fugato pour piano seul (1956) ; etc.

Décédée à Paris en 2012, elle repose au cimetière de Bagneux.

Une grande partie de ses archives est déposée au Centre International Albert Roussel.

Notes et références[modifier | modifier le code]