Suzanne Danco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danco.
Suzanne Danco

Naissance
Bruxelles, Belgique
Décès (à 89 ans)
Fiesole, Toscane, Italie
Activité principale Artiste lyrique
Soprano, puis mezzo-soprano
Style

Suzanne Danco, née à Bruxelles le , morte à Fiesole en Toscane le , est une soprano belge, particulièrement associée aux opéras de Mozart et au répertoire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie d'abord au Conservatoire royal de Bruxelles, puis après avoir gagné un concours de chant à Vienne en 1936, elle se perfectionne à Prague avec Fernando Carpi.

Elle fait ses débuts en concert en Italie en 1940, et l'année suivante paraît à Gênes en Fiordiligi dans Così fan tutte. Elle se produit sur les plus grandes scènes européennes dans les années 1940 et 1950. En 1942, elle chante Donna Elvira dans Don Giovanni et Cherubino dans Le nozze di Figaro à Florence. Elle paraît alors à Rome et à Naples, puis à La Scala de Milan, où elle chante Ellen Ford dans la première italienne de Peter Grimes en 1947, Fiordiligi, Jocaste dans Œdipus Rex en 1948, Eurydice dans Orphée et Eurydice de Gluck en 1949. En décembre 1949, elle crée à Naples le rôle de Marie de Wozzeck aux côtés de Tito Gobbi sous la direction de Karl Böhm.

Mozartienne accomplie, elle est invitée au Festival d'Aix-en-Provence, au Festival de Glyndebourne et au Festival d'Édimbourg. Elle paraît au Royal Opera House de Londres en 1951, en Mimi dans La Bohème.

Artiste sensible, Suzanne Danco possédait une voix claire au style impeccable. Outre Mozart, elle défendit un vaste répertoire : Eurydice, Rosina, Adina, Norina, Violetta, Elsa, Eva, Sophie, Manon, Louise, Mélisande, Marguerite, etc.

À partir de 1960, elle se produit surtout en concert, particulièrement dans les œuvres de Berlioz et Ravel, puis se retire et enseigne à l'Académie Chigiana de Sienne.

Phonographie[modifier | modifier le code]

Enregistrements de studio[modifier | modifier le code]

Bach

  • Cantates BWV 51, BWV 202, Stuttgarter Kammerorchester, Karl Münchinger, 1954, Testament
  • Arias: Komm, süSer Tod, BWV 478, Warum betrübst du dich, BWV 516, Bist du bei mir, BWV 508, orgue: Jeanne Demessieux, 1954, Testament

Berlioz

Debussy

Falla

  • Le Tricorne, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1952, Decca

Fauré

Gluck

Honegger

  • Le Roi David, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1956, Decca

Mozart

Ravel

  • L'Heure espagnole (rôle de Concepcion), avec Paul Derenne, Heinz Rehfuss, André Vessières, Michel Hamel, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1953, Decca
  • L'Enfant et les sortilèges (rôles de la princesse et de l'écureuil), avec Hugues Cuénod, Pierre Mollet, Flore Wend, Lucien Lovano, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1954, Decca
  • Shéhérazade, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, dir. Ernest Ansermet, 1948, Decca (réédité par Dutton, puis Membran]
  • Shéhérazade, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1954, Decca
  • Deux mélodies hébraïques, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1954, Decca
  • Trois poèmes de Mallarmé (Ravel), Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 1954, Decca

Schönberg

  • Das Buch der Hängenden Gärten opus 15, avec au piano Hermann Reuter, Audite

Enregistrements publics[modifier | modifier le code]

Bach

Berg

Britten

  • Les Illuminations, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, Genève, 17 décembre 1953, Cascavelle

Chabrier

  • La Sulamite : scène lyrique pour soprano et chœur de femmes, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, 23 octobre 1945, Genève, Cascavelle

Debussy

Falla

  • Sept chansons populaires espagnoles, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet, Genève, 17 décembre 1953, Cascavelle

Mozart

Offenbach

Ravel

  • Shéhérazade, Orchestre national de la Radiodiffusion française, dir. Charles Munch, Aix, 24 juillet 1950, INA
  • Shéhérazade, Orchestre Philharmonique de Prague, dir. Karel Ančerl, Prague, 21 mai 1957, Praga

Satie

Schubert

Récitals, compilations (en studio et en public)[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Danco, collection « The singers » : airs de Didon et Enée, Alceste, La Traviata, Manon, Carmen, Louise, Così fan tutte, Le Nozze di Figaro, cinq mélodies de Richard Strauss, Ariettes oubliées de Debussy, Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de la Scala, dir. Alberto Erede, Ionel Perlea, avec au piano Guido Agosti, 1948, 1951, 1953, Decca
  • Suzanne Danco en concert : mélodies de Bizet, Gounod, Berlioz, Chausson, Pierné, de Castillon, Bordes, Duparc, Fauré, Debussy, avec au piano Roger Boutry, Festival de Vichy, 25 août 1955, INA
  • Suzanne Danco, Album de musique offert par Rossini à Mademoiselle Louise Carlier : Rossini, Bellini, Paer, Bruguière, Panseron, Tadolini, Costa, Marliani, Mercadante, Morlacchi, Meyerbeer, Berton, Bertin, Cherubini, Spontini, Onslow, Gordigiani, Bazzini, avec au piano Francesco Molinari-Pradelli, 1956, Philips
  • Arie antiche (Caccini, Caldara, Durante, Scarlatti, Gluck, Bononcini), avec au piano Guido Agosti, 1952, Testament
  • Bellini, Il fervido desiderio, Dolente immagine, Vanne o rosa fortuna, Vaga luna che inargenti, avec au piano Guido Agosti, 1951, Decca
  • Récital Brahms et Wolf, avec au piano Alfred Holeçek, 1953, Supraphon
  • La Bonne chanson (Fauré) ; Ariettes oubliées, Fêtes galantes, Trois chansons de Bilitis, Le Promenoir des deux amants, Trois ballades de François Villon (Debussy), avec au piano Guido Agosti, 1951-1954, Testament
  • Gounod, Dix mélodies, avec au piano Frederick Stone, 23 février 1950 ; Deux mélodies de François Villon (Debussy), avec au piano Ernest Lush, 9 décembre 1949, Pearl
  • Schubert, Gretchen am Spinrade, Der Hirt auf dem Felsen, Die Forelle, Du bist die Ruh’, Ave Maria, avec au piano Guido Agosti, 1956, Decca
  • Schumann, Dichterliebe, avec au piano Guido Agosti, 1950, Decca
  • Schumann, Liederkreis, opus 39, avec au piano Guido Agosti, 1953, Decca
  • Smetana, air de Marenka de La Fiancée vendue (en tchèque), Debussy, air de Lia de L'Enfant prodigue, Orchestre de la Suisse Romande, dir. Isidore Karr et Ernest Ansermet, Genève, 10 septembre 1953, Cascavelle
  • Wolf, Verborgenheit, Anakreons Grab, Blumengruss, Gleich und gleich, Frühling übers Jahr, avec au piano Guido Agosti, 1951, Decca

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Pelléas et Mélisande (Debussy), extraits de l'Acte II, DVD Vai

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Pâris, Le Dictionnaire des interprètes, Robert Laffont, 1989. (ISBN 2-221-06660-X)

Liens externes[modifier | modifier le code]