Suzanne Birnbaum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Suzanne Birnbaum
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Commerçante, écrivaineVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Lieu de détention

Suzanne Birnbaum, née le dans le 5ème arrondissement de Paris, décédée le à Nantes[1], est une française juive, commerçante à Paris et survivante de la déportation à Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale. Elle est connue pour avoir rédigé un récit autobiographique retraçant son arrestation et sa déportation de Drancy à Auschwitz[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1944, Suzanne Birnbaum tient rue de Chazelles[3] une mercerie à Paris sous le nom de son compagnon, enfreignant la loi car les juifs n'ont alors plus le droit de détenir des commerces. En janvier 1944, elle est arrêtée probablement sur dénonciation[4], emmenée à Drancy et déportée le 20 janvier 1944 à Auschwitz-Birkenau dans le convoi no 66[5]. Elle porte le matricule no 74 837[6]. Elle y est employée dans le commando des marais et des pierres, avant d'être affectée à celui des pommes de terre, ce qui lui permet d'améliorer sa condition par l'« organisation », c'est-à-dire le chapardage et l'organisation du marché noir dans les camps de concentration nazis[7].

Elle publie en 1945, après son rapatriement en France, un récit autobiographique retraçant l'ensemble de son expérience d'incarcération dans les camps de concentration d'Auschwitz, Belsen et Raguhn. Le livre, intitulé Une Française juive est revenue sort en 1946, et est réédité en 1989 et en 2003[8]. L'histoire est reprise dans le documentaire d'Emil Weiss, Auschwitz, premiers témoignages, diffusé sur ARTE[9],[10] en 2011, 2012 et 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. « EGO 39-45 », sur www.ego.1939-1945.crhq.cnrs.fr (consulté le 5 décembre 2016)
  3. Suzanne Birnbaum, Une française juive est revenue : Auschwitz, Belsen, Raguhn, Maulévrier : Hérault, Herault éditions, , 150 p. (ISBN 2-7407-0022-9), p. 149
  4. Archives nationales, AJ38 216, rapport d’arrestation, 6 janvier 1944
  5. « Le convoi du 20 janvier 1944 », sur Mémoire vivante, (consulté le 5 décembre 2016)
  6. Super Utilisateur, « Sonderkommando - Suzanne BIRNBAUM / Une Française Juive est revenue », sur www.sonderkommando.info (consulté le 5 décembre 2016)
  7. Primo Levi, Si c'est un homme, Pockett
  8. « Une Française juive est revenue, Suzanne Birnbaum », sur www.cercleshoah.org, (consulté le 5 décembre 2016)
  9. lefigaro.fr, « Programme TV - Auschwitz, premiers témoignages », TVMag,‎ (lire en ligne, consulté le 5 décembre 2016)
  10. « Véronique Chemla », sur www.veroniquechemla.info (consulté le 5 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]