Suthida Tidjai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Suthida Tidjai
สุทิดา ติดใจ
Description de cette image, également commentée ci-après
La reine Suthidia en avril 2019.

Titre

Reine consort de Thaïlande

Depuis le
(2 ans, 1 mois et 11 jours)

Prédécesseur Sirikit Kitiyakara
Biographie
Titulature Reine consort
Nom de naissance Suthida Tidjai
Naissance (43 ans)
Hat Yai, Songkhla (Thaïlande)
Père Kam Tidjai
Mère Jangheang Tidjai
Conjoint Rama X
Résidence Palais Chitralada (Bangkok)

Signature

Signature de Suthida Tidjai สุทิดา ติดใจ

Suthida (thaï : สุทิดา), née Suthida Tidjai (thaï : สุทิดา ติดใจ) le 3 juin 1978[1], est la quatrième épouse du roi de Thaïlande Rama X (Vajiralongkorn)[2] et la reine consort de Thaïlande depuis le 1er mai 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Suthida Tidjai est née le 3 juin 1978. Elle obtient un baccalauréat en arts de la communication à l'Université de l'Assomption (en) (Bangkok), en 2000[1]. Pendant plusieurs années, elle travaille comme hôtesse de l'air pour la compagnie Thai Airways[3].

Tâches officielles[modifier | modifier le code]

Garde du prince héritier[modifier | modifier le code]

En août 2014, Suthida a été nommée commandante adjointe de l'unité de service de sécurité du prince Maha Vajiralongkorn. À la suite du divorce du prince héritier et de l'ex-princesse, Srirasmi Suwadee, Suthida entretient une relation amoureuse[4],[5],[6],[7] avec ce dernier.

Le 13 octobre 2017, elle est nommée dame grand-croix (première classe) du Très Illustre Ordre de Chula Chom Klao[8], qui lui confère le titre de Than Phu Ying (en) (thaï : ท่านผู้หญิง, « grande dame »). Suthida est la première femme à recevoir cet honneur depuis 2004, et la première depuis le début du règne de Rama X.

Service de l'Armée royale thaïlandaise[modifier | modifier le code]

Le 1er décembre 2016, elle est nommée commandante des forces d'opérations spéciales de la garde royale thaïlandaise, et promue au rang de général[9],[10]. Elle a rapidement atteint son rang actuel après seulement six ans de services.

Le 1er juin 2017, elle est nommée commandante par intérim du Département de l'aide royale thaïlandaise, à la suite de la réorganisation du Commandement royal de la sécurité.

Reine consort[modifier | modifier le code]

Dès octobre 2016, les médias internationaux parlent d'elle comme étant l'« épouse royale », bien que le palais n'ait jamais déclaré officiellement leur relation. Le 1er mai 2019, Suthida devient officiellement la reine consort du roi Vajiralongkorn[2],[11] dont le couronnement se déroule à Bangkok les 4, 5 et 6 mai 2019[12]. L’enregistrement du mariage a lieu au Amphorn Sathan Residential Hall, au domaine royal de Dusit de Bangkok, en présence de sa belle-sœur, la princesse Sirindhorn, et du président du Conseil privé, Prem Tinsulanonda[13].

Titres[modifier | modifier le code]

Suthida
Description de l'image Queen's Standard of Thailand.svg.
Formules de politesse
Indirecte Sa Majesté
Directe Votre Majesté
Alternative Madame

Titres et prédicats honorifiques[modifier | modifier le code]

  • 13 octobre 2017 - 1er mai 2019 : Than Phu Ying Suthida Vajiralongkorn na Ayudhya
  • 2019 - présent : Sa Majesté la reine.
Monogramme de la reine Suthida.

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

  • Dame du Très Illustre ordre de la maison royale de Chakri[14]
  • Dame de l'ordre des neuf gemmes
  • Dame grand-croix (Première classe) du Très Illustre ordre de Chula Chom Klao[8]
  • Dame grand cordon (classe spéciale) de l'Ordre de l'Éléphant blanc[15]
  • Dame grand cordon (classe spéciale) de l'Ordre le plus noble de la couronne de Thaïlande[16]
  • Médaille du monogramme royal du roi Rama IX[17]
  • Médaille commémorative à l'occasion du 60e anniversaire du prince Maha Vajiralongkorn
  • Médaille commémorative à l'occasion du couronnement du roi Rama X

Rangs militaires[modifier | modifier le code]

  • 14 mai 2010 : sous-lieutenant [18]
  • 14 novembre 2010 : premier-lieutenant [19]
  • 1er avril 2011 : capitaine [19]
  • 1er octobre 2011 : major [20]
  • 1er avril 2012 : lieutenant colonel [21]
  • 1er octobre 2012 : colonel[22]
  • 10 novembre 2013 : major général[23]
  • 26 août 2016 : lieutenant-général[24]
  • 10 décembre 2016 : général

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Thailand's New Queen: Flight Attendant to Bodyguard to Royalty », New York Times (consulté le 2 mai 2019)
  2. a et b « ratchakitcha.soc.go.th » [PDF], Ratchakitcha.soc.go.th, Ratchakitcha [Royal Thai Government Gazette] (consulté le 1er mai 2019)
  3. « ratchakitcha.soc.go.th » [PDF], Ratchakitcha.soc.go.th, Ratchakitcha [Royal Thai Government Gazette] (consulté le 6 janvier 2015)
  4. « Thailand's Bar Girl Princess is 'Disappeared' » [archive du ], Asia Sentinel (consulté le 6 janvier 2015)
  5. Pavin Chachavalpongpun, « A Thai Princess' Fairy Tale Comes to an End », The Diplomat, (consulté le 6 janvier 2015)
  6. Marshall, « German newspaper accidentally exposes Thai crown prince », Zen Journalist (consulté le 6 janvier 2015)
  7. « photoontour.com », Photoontour.com (consulté le 6 janvier 2015)
  8. a et b (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎
  9. « ratchakitcha.soc.go.th » [PDF], Ratchakitcha.soc.go.th, Ratchakitcha [Royal Thai Government Gazette] (consulté le 10 décembre 2016)
  10. « ratchakitcha.soc.go.th » [PDF], Ratchakitcha.soc.go.th, Ratchakitcha [Royal Thai Government Gazette] (consulté le 10 décembre 2016)
  11. « พระราชประวัติ สมเด็จพระราชินีสุทิดา »,‎ (consulté le 1er mai 2019)
  12. « A new Queen emerges in pre-coronation Thailand », Asia Times (consulté le 1er mai 2019)
  13. « New queen named », Bangkok Post, (consulté le 1er mai 2019)
  14. « thairath.co.th », Thairath, (consulté le 1er mai 2019)
  15. « ratchakitcha.soc.go.th » [PDF], Ratchakitcha.soc.go.th, Ratchakitcha [Royal Thai Government Gazette] (consulté le 6 janvier 2015)
  16. « ratchakitcha.soc.go.th » [PDF], Ratchakitcha.soc.go.th, Ratchakitcha [Royal Thai Government Gazette] (consulté le 6 janvier 2015)
  17. « royal-medal-crown-princes-bodyguard », (consulté le 31 octobre 2016)
  18. (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎ , p. 40
  19. a et b (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎
  20. (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎
  21. (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎
  22. (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎
  23. (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎
  24. (th) « ราชกิจจานุเบกษา »,‎