Susumu Mochizuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Susumu Mochizuki
SusumuYokosuka.JPG
Données générales
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (41 ans)
YokosukaVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
5 8 (1,73 m)[1]
Poids
169 lb (77 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur

Susumu Mochizuki (望月享, Mochizuki Susumu?), plus connu sous son nom de ring Jimmy Susumu, est un catcheur japonais, travaillant à la Dragon Gate.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dragon Gate[modifier | modifier le code]

Jimmyz (2012–2017)[modifier | modifier le code]

Le 3 mars, il forme le groupe Jimmyz avec Genki Horiguchi H.A.Gee.Mee!!, Jimmy Kanda, Ryo "Jimmy" Saito et Jimmy KAGETORA[2]. Le lendemain, lui et Jimmy KAGETORA battent Mad Blankey (Akira Tozawa et BxB Hulk) et remportent les Open the Twin Gate Championship[3].

Lors de Final Gate 2016, lui, Jimmy Kanda et Ryo "Jimmy" Saito battent Ben-K, Kotoka et Masato Yoshino et VerserK (Cyber Kong, El Lindaman et Mondai Ryu) et remportent les vacants Open the Triangle Gate Championship[4].

Le 3 avril, ils perdent les titres contre VerserK (Cyber Kong, Shingo Takagi et T-Hawk)[5].

Natural Vibes (2018-...)[modifier | modifier le code]

Lors de Dead Or Alive 2018, lui, Kzy et Genki Horiguchi battent MaxiMuM (Naruki Doi, Masato Yoshino et Jason Lee) et remportent les Open the Triangle Gate Championship[6]. Le 22 juillet, ils conservent les titres contre ANTIAS (Masato Tanaka, Takashi Yoshida et Yasushi Kanda)[7],[8]. Lors de Final Gate 2018, ils perdent les titres contre R.E.D (Kazma Sakamoto, Takashi Yoshida et Yasushi Kanda)[9],[10].

Ring Of Honor (2007)[modifier | modifier le code]

Lors de ROH Live In Osaka, lui et SHINGO perdent contre The Briscoe Brothers (Jay Briscoe et Mark Briscoe) et ne remportent pas les ROH World Tag Team Championship[11].

Dragon Gate USA (2009-2013)[modifier | modifier le code]

Lors de Mercury Rising 2010, il perd contre Yamato et ne remporte pas le Open the Dream Gate Championship[12].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Équipes et clans
    • M2K (2000–2002)[13]
    • Do FIXER (2002–2004)[13]
    • Final M2K (2004–2006)[13]
    • Typhoon (2007–2008)[13]
    • WARRIORS-5 (2009)[13]
    • Real Hazard (2009–2010)[13]
    • WORLD-1 (2010–2011)[13]
    • Junction Three (2011–2012)[13]
    • Jimmyz (2012–2017)[13]
    • Natural Vibes (2018–...)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Susumu Mochizuki[16]
Année 2007 2008 à 2011 2012 2013 2014
Rang 246 Non classé 139 Non classé 222

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Susumu Yokosuka », sur Cagematch (consulté le 13 octobre 2017)
  2. (en) « 3/3 Champion Gate in Osaka - 03 Mar 2012 », iHeartDG, (consulté le 4 mars 2012)
  3. (en) « 3/4 Champion Gate in Osaka - 03 Mar 2012 », iHeartDG, (consulté le 4 mars 2012)
  4. (en) « 12/25 The Final Gate 2016 », iheartdg.com, (consulté le 25 décembre 2016)
  5. (en) « 03/04 Champion Gate in Osaka », iHeartDG, (consulté le 4 mars 2017)
  6. (en-US) « Dragon Gate Results: Dead Or Alive 2018 – Nagoya, Japan (5/6) », wrestling-news.net, (consulté le 7 juillet 2018)
  7. (en-US) « DRAGON GATE KOBE WORLD PRO WRESTLING FESTIVAL (JULY 22) RESULTS & REVIEW », voicesofwrestling.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  8. (en-US) « RESULTS: DRAGON GATE ‘KOBE PRO WRESTLING FESTIVAL’ 22/07/2018 », theindycorner.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  9. (en-US) « Dragon Gate ‘Final Gate 2018’ Results (12/23): Hair vs Mask, Multiple Title Changes, PAC Refuses To Compete & More », prowrestling.com, (consulté le 24 décembre 2018)
  10. (en-US) « December 23, 2018 – The Final Gate 2018 », iheartdg.com, (consulté le 24 décembre 2018)
  11. (en-US) « ROH – Live in Osaka DVD Review », 411mania.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  12. (en) Sean Radican, « Radican's 5/14 DGUSA Mercury Rising PPV report - Dragon Gate Six Man Tag, Kendrick & London vs. Jacobs & Evans », Pro Wrestling Torch (consulté le 8 juillet 2012)
  13. a b c d e f g h et i (en) « Purolove profile », Purolove (consulté le 30 décembre 2011)
  14. (es) Box y Lucha staff, « 2000 Especial! », Box y Lucha Magazine,‎ , p. 2–20
  15. (en) « NWA International Lightweight Tag Team Championship history »
  16. (en) « PWI Ratings for Susumu Yokosuka », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 14 octobre 2017)