Susumu Hani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Susumu Hani
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (88 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
羽仁進Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Gorō Hani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Kyōko Hani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Mio Hani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement

Susumu Hani (羽仁 進, Hani Susumu?) (né le (88 ans) à Tokyo) est un réalisateur japonais.

Réalisateur à la fois de fiction et de documentaire, il s'affirme dans les années 1960 comme l'un des représentants de la Nouvelle vague japonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Susumu Hani est le fils du philosophe et écrivain Goro Hani. Il a d'abord été journaliste à l'agence Kyodo. Il devient documentariste à l'École Iwanami en 1950. Entre 1952 et 1960, il réalise plusieurs courts métrages très remarqués et qui lui assureront une grande notoriété. Parmi ceux-ci, Les Enfants qui dessinent (1956) est récompensé du prix Robert Flaherty. Son premier long métrage Les Mauvais garçons (Furyō shōnen, 1961) est tourné avec des délinquants non professionnels. Il continue d'explorer les versants contradictoires du Japon contemporain, à l'aube de profondes transformations sociologiques, avec Elle et lui (Kanojo to kare, 1963), dans lequel joue celle qui deviendra son épouse, Sachiko Hidari. Avec Chanson de Bwana Toshi (Bwana Toshi no uta, 1965) et La Fiancée des Andes (Andesu no hananyome, 1966), il dresse un portrait humoristique des émigrés japonais. Il aborde, une nouvelle fois, les problèmes de l'adolescence avec Premier amour, version infernale (1968). Il partage actuellement ses activités entre la télévision et le documentaire.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]