Suspension active

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La suspension active est un type de suspension automobile où le mouvement vertical des roues par rapport au châssis est activement contrôlé par un système embarqué. Elle est utilisée pour la première fois dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 au Grand Prix d'Afrique du Sud en 1992, par l'écurie Williams sur la FW14[1]. Elle s'oppose ainsi à la suspension passive, dans laquelle le mouvement vertical du véhicule est déterminé par les conditions au sol.

Description[modifier | modifier le code]

La suspension active se divise en deux catégories :

  • la suspension active pure qui s'appuient sur des actionneurs qui élèvent ou rabaissent activement la garde au sol[2].
  • la suspension semi-active ou adaptative qui comprennent typiquement des absorbeurs de chocs dont la rigidité varie en fonction des conditions au sol,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benjamin Vinel, « Kyalami 1992 - Les débuts de la suspension active de Williams », sur motorsport.com, (consulté le 9 juillet 2017)
  2. Voir « suspension électromagnétique », par exemple.

Articles connexes[modifier | modifier le code]