Susannah Darwin (1765-1817)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darwin et Wedgwood.
Susannah Darwin
Biographie
Naissance
Décès
Père
Mère
Sarah Wedgwood (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Enfants
Erasmus Alvey Darwin (en)
Caroline Darwin (d)
Charles DarwinVoir et modifier les données sur Wikidata

Susannah Wedgwood Darwin (née en 1765 et morte le ) est la fille du potier anglais Josiah Wedgwood, l'épouse du médecin Robert Darwin[1] et la mère du naturaliste Charles Darwin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendante des Wedgwood, famille de potiers, elle est la fille de Josias, et Sarah Wedgwood[2]. Elle grandit à Etruria Hall, maison de famille des Wedgwood à Stoke-on-Trent.

Elle épouse le riche médecin Robert Darwin à St Marylebone dans le Middlesex, le 18 avril 1796 et donne naissance à Charles Darwin, le 12 février 1809.

Elle souffrant de troubles de santé depuis son plus jeune âge[3]. En 1817, elle tombe gravement malade. Les troubles gastro-intestinaux dont elle souffre évoquent un grave ulcère ou un cancer de l'estomac. Elle meurt le 15 juillet 1817.

Elle, son mari et leur fille Susan sont enterrés en l'Église de St Chad, à Montford, près de Shrewsbury.

Descendance[modifier | modifier le code]

  • Marianne Darwin (1798-1858), qui se marie avec Henry Parker (1788–1858) en 1824.
  • Caroline Sarah Darwin (1800-1888) qui se marie avec son cousin Josiah Wedgwood III (petit-fils de Josiah Wedgwood)
  • Susan Elizabeth Darwin (1803-1866)
  • Erasmus Alvey Darwin (1804-1881)
  • Charles Robert Darwin (1809-1882)
  • Emily Catherine Darwin (1810-1866)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Milo Keynes, « Portraits of Dr Erasmus Darwin, F.R.S., by Joseph Wright, James Rawlinson and William Coffee », Notes and Records of the Royal Society of London, vol. 48, no 1,‎ , p. 69 (lire en ligne)
  2. (en) « Susannah 'Sukey' Wedgwood (1765-1817) », The Wedgwood Museum,
  3. (en) John Hayman, « Charles Darwin’s Mitochondria », Genetics, vol. 194, no 1,‎ , p. 21–25. (PMID 23633139, DOI 10.1534/genetics.113.151241, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]