Susanna Verbruggen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Susanna Verbruggen (née Percival) (vers 1667 – 1703), alias Susanna Mountfort, était une actrice anglaise, qui travailla à Londres. Elle fit sa première apparition au théâtre dès 1681 (elle avait alors environ 14 ans) dans Sir Barnaby Whig de Thomas d'Urfey. En 1686, elle se maria avec l'acteur William Mountfort, et après l'infâme assassinat de celui-ci en 1692, elle se maria avec l'acteur John Verbruggen.

Elle fut une actrice populaire qui connut le succès notamment dans les rôles travestis. Son plus grand succès fut son interprétation de Lucia, un premier rôle, dans Sir Anthony Love de Thomas Southerne, où elle prenait part à la liberté dont jouissait les libertins séducteurs de la Restauration (les « rakes ») en se déguisant en « Sir Anthony ». Les spectatrices appréciaient beaucoup, tout autant que les hommes, ses prestations dans ce genre de rôle.

Elle était l'une des actrices-vedettes de l'United Company, une compagnie patentée de Londres, mais lorsque cette compagnie théâtrale se scinda en deux en 1695 (voir l'article Comédie de la Restauration anglaise), on lui proposa juste un salaire, et non pas des parts de cette coopérative d'acteurs. Cela fut peut-être une des plus grandes erreurs tactiques commises par cette compagnie nouvelle, dirigée par Betterton. Les époux Verbruggen furent mécontents de l'offre, d'autant que Susanna avait des talents extrêmement variés, et que le public la connaissait bien. Elle retourna à sa compagnie d'origine, augmentant de ce fait considérablement les chances de celle-ci dans sa lutte avec la nouvelle compagnie, entre autres lors de la représentation de La Rechute ou la Vertu en danger de John Vanbrugh.

Références[modifier | modifier le code]

  • Highfill, Philip Jr, Burnim, Kalman A., and Langhans, Edward (1973–93). Biographical Dictionary of Actors, Actresses, Musicians, Dancers, Managers and Other Stage Personnel in London, 1660–1800. 16 volumes. Carbondale: Southern Illinois University Press.

Source[modifier | modifier le code]