Susan Kare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Susan Kare
Susan Kare.tif
Portrait de Susan Kare
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
IthacaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Graphiste, user interface designerVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Site web

Susan Kare (née le 6 avril 1954) est une artiste et graphiste qui a créé de nombreux éléments d'interface et des polices de caractères pour la série d'ordinateurs Apple Macintosh dans les années 1980. Elle fut également directrice artistique (et l'une des premières employées) chez NeXT, l'entreprise que Steve Job fonde après avoir quitté Apple en 1985[1]. Elle a travaillé chez Microsoft et IBM et plus récemment pour Pinterest et Facebook.

Formation[modifier | modifier le code]

Susan Kare est née à en:Ithaca, New York. Elle est diplômée de la en:Harriton High School en 1971, elle obtient son B.A. en Arts avec les félicitations au Mount Holyoke College in 1975, et son doctorat à l'université de New York en 1978. Ensuite, elle déménage à San Francisco et travaille pour le Musée des Beaux-arts de San Francisco[2],[3].

Carrière chez Apple[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, Susan Kare rejoint Apple, après avoir reçu un appel d'un camarade de lycée Andy Hertzfeld, membre de l'équipe qui développe le design du Macintosh d'origine[1],[3],[4],[5]. Elle commence à travailler chez Apple en 1982. Elle est initialement embauchée dans le groupe de développement logiciel, pour concevoir l'interface graphique et les polices de caractères; sur sa carte de visite on peut lire : "Artiste de l'interface humaine Macintosh". Plus tard, elle devient directrice artistique au département "Apple Creative Services" où elle travaille auprès du directeur de cette organisation, Tom Suiter.

Elle est la créatrice de nombreux caractères, icônes et supports marketing originaux pour le système d'exploitation Macintosh d'origine. Les traces de son travail novateur sont encore visibles dans de nombreux outils et accessoires d’infographie, notamment des icônes telles que le Lasso, le Grabber et le Paint Bucket. Les concepts visuels qu'elle a inventé ont créé le premier langage visuel pour le nouveau système "pointer-et cliquer" d'Apple[6].

Susan Kare a été l'une des pionnières du pixel art. Parmi ses créations les plus connues pour Apple : la police de caractères Chicago (la police d’interface utilisateur la plus en vue dans les interfaces Mac OS Classic, du System 1 en 1984 à Mac OS9 en 1999, ainsi que celle utilisée au cours des quatre premières générations de l'interface Apple iPod), la police Geneva, la fonte monospace originale Monaco. Elle crée notamment la première icône de la future mascotte des développeurs Macintosh : the Dogcow, qui fait partie de la police Cairo et représente un petit chien, ainsi que l'icône "Happy Mac" (l'ordinateur souriant qui accueille les utilisateurs Mac lors du démarrage de leurs machines) et le symbole de la touche de commande sur les claviers Apple[2],[3].

Carrière après Apple[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté Apple, Susan Kare rejoint NeXT en tant que designeuse, travaillant avec des clients tels que Microsoft et IBM[3]. Ses projets pour Microsoft comprennent le jeu de cartes pour le jeu de solitaire de Windows 3.0[7],[8], ainsi que de nombreuses icônes et éléments de design pour Windows 3.0. Bon nombre de ses icônes, telles que celles de Notepad et de divers panneaux de contrôle, sont demeurées essentiellement inchangées par Microsoft jusqu'à Windows XP. Pour IBM, elle a produit des icônes et des éléments de design pour OS / 2[8],[8]; pour Eazel, elle a fourni une iconographie pour le gestionnaire de fichiers Nautilus[9].

En 2003, elle devient membre du conseil consultatif de Glam Media (maintenant Mode Media)[9].

Entre 2006 et 2010[10], elle crée des icônes pour la fonction "Cadeaux" de Facebook[11]. Initialement, les bénéfices des ventes des cadeaux sont reversés à la fondation Susan G. Komen for the Cure.

En 2007, elle conçoit l'identité, les icônes et le site Web de Chumby Industries, Inc[12]. et leur réveil activé par Internet dont elle a également conçu l'interface[13].

Depuis 2008[14], le magasin du Museum of Modern Art de New York propose des articles de papeterie et des cahiers contenant ses créations. En 2015, le MoMA a également acheté ses cahiers de croquis qui ont conduit aux premières icônes Mac[15].

En août 2012, Apple l'a appelée en tant que témoin experte dans le cadre de son procès en contrefaçon de brevet contre le concurrent Samsung (voir Apple Inc. c. Samsung Electronics Co.)[16].

En 2015, Kare a été embauchée par Pinterest[17] en tant que responsable de la conception de produits. À partir de 2010, elle dirige un cabinet de conception numérique à San Francisco et vend des tirages pour d'œuvres d'art en édition limitée et signés.

En reconnaissance de son travail de designer, Kare a reçu la médaille de l'American Institute of Graphic Arts en avril 2018[18].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle est la sœur[2] de l'ingénieur en aérospatiale Jordin Kare et mère de trois fils[19].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ron Wolf, « The mother of the Mac trash can » [archive du ], San Jose Mercury News (consulté le 15 août 2007)
  2. a b et c Alex Soojung-Kim Pang, « Interview with Susan Kare » [archive du ], Stanford University, (consulté le 13 août 2007)
  3. a b c et d Janet Tobin, « Designer Susan Kare '75 Gives Pixels Personality », Mount Holyoke College, vol. 6, no 1,‎ (lire en ligne)
  4. Hamish Mackintosh, « Technology: Talk Time », Guardian Unlimited, (consulté le 15 août 2007)
  5. Lemmons, Phil, « An Interview: The Macintosh Design Team », BYTE,‎ , p. 58 (lire en ligne)
  6. (en-US) Robbie Gonzalez, « Iconic Designer Susan Kare Explains How ⌘ Came to Be », WIRED,‎ (lire en ligne)
  7. (en-US) « In Conversation With Susan Kare: On Windows 3.0 Solitaire, Iconography, and Nostalgia - STORY », STORY,‎ (lire en ligne)
  8. a b et c Laurence Zuckerman, « The Designer Who Made the Mac Smile » [archive du ], The New York Times, (consulté le 15 août 2007)
  9. a et b « Nautilus File Manager », sur www.gnome.org (consulté le 20 avril 2018)
  10. Zachary Crockett, « Susan Kare », American Institute of Graphic Arts,
  11. (en) « Buy a virtual cupcake for breast cancer, on Facebook », CNET,‎ (lire en ligne)
  12. Bryony Gomez Palacio et Armin Vit, « Graphic Design, Referenced: A Visual Guide to the Language, Applications, and History of Graphic Design », , p. 187
  13. Matt Buchanan, « Hands On chumby Wi-Fi Widget Beanbag (Cuddly in More Ways Than One) », Gizmodo,
  14. search Susan Kare MoMAstore.org
  15. David Conrad, « Susan Kare Archive at MOMA », i-programmer.info,
  16. Joel Rosenblatt, « Former Apple Designer Kare Testifies at Samsung Patent Trial » [archive du ], Businessweek, Bloomberg LP, (consulté le 7 février 2016)
  17. « Pinterest hires early Apple designer Susan Kare », The Verge,‎ (lire en ligne)
  18. Luke Dormehl, « Mac icon designer Susan Kare honored with award », CultofMac.com, (consulté le 21 avril 2018)
  19. Susan Kare, Biography wallma.wordpress.com

Liens externes[modifier | modifier le code]