Susan Greenfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Susan Adele Greenfield [1], née le 1er octobre 1950, est une scientifique et écrivain britannique. Elle est membre de la Chambre des lords, sans affiliation politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, elle mène des recherches sur le traitement de la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer. Elle travaille également sur les neurosciences de la conscience[2] et l'impact de la technologie sur le cerveau[3].

Elle est chancelière de l'université Heriot-Watt à Édimbourg entre 2005 et 2013[4]. De 1998 à 2010, elle est directrice de la Royal Institution[5]. En septembre 2013, elle co-fonde l'entreprise de biotechnologie Neuro-bio Ltd[6],[7].

Elle est faite commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 2000 et chevalier de la Légion d'honneur en 2003.

Références[modifier | modifier le code]

  1. House of Lords, « Minutes and Order Paper – Minutes of Proceedings », UK Parliament House of Lords, (consulté le 27 octobre 2007)
  2. Private Life of the Brain (2000), susangreenfield.com; accessed 5 April 2016.
  3. « Screen Technologies », sur susangreenfield.com (consulté le 17 septembre 2015)
  4. Liz Ford, « Greenfield to be made Heriot-Watt chancellor », sur theguardian.com (consulté le 5 avril 2016)
  5. (en) The Times, « Baroness Greenfield loses her job in Royal Institution shake-up », The Times, London, UK,‎ (lire en ligne)
  6. « Team », NeuroBio (consulté le 18 février 2014)
  7. Susan Greenfield, Baroness Greenfield's publications indexed by the Scopus bibliographic database, a service provided by Elsevier. (subscription required)

Liens externes[modifier | modifier le code]