Susan Devoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Susan Devoy
Image illustrative de l’article Susan Devoy
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Naissance (55 ans)
Rotorua, Nouvelle-Zélande
Prise de raquette Droitière
Palmarès
Individuel
Meilleur classement 1re (avril 1984)
Championnat national V(10)
Meilleurs résultats
World Open British Open Hong Kong Qatar Classic US Open
Individuel V(4)
F(1)
V(8)
-
Dernière mise à jour : mai 2018

Susan Devoy, née le à Rotorua, est une joueuse de squash représentant la Nouvelle-Zélande. Elle domina la discipline entre la fin des années 1980 et le début des années 1990. Elle devient n°1 mondiale en avril 1984[1], place qu'elle occupera pendant 105 mois consécutifs, record qui ne sera battu que par Nicol David en février 2015[2],[3]. Elle est intronisée en 1993 dans le Temple de la renommée du squash[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Rotorua, en Nouvelle-Zélande, benjamine d'une famille de sept enfants dont six garçons, Susan Devoy fréquente le MacKillop College[5]. Sa famille était très impliquée dans la communauté du squash et elle commence à jouer quand elle était très jeune. Susan Devoy devient professionnelle à l'âge de 17 ans[6]. Son premier titre en championnat du monde survient en 1985, avec une autre victoire en 1987. Pendant la majeure partie de sa carrière, les championnats du monde ont lieu tous les deux ans, ce qui empêche Susan Devoy de doubler son score. Elle remporte cependant le très convoité British Open à huit reprises, un record battu seulement par Heather McKay dans les années 1960/70 et par Janet Morgan dans les années 1950.

En 1986, Susan Devoy a été nommée membre de l'Ordre de l'Empire britannique et nommée Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 1993, à l'occasion de l'anniversaire de la Reine[7] Elle est également reconnue pour son travail caritatif, étant la marraine néo-zélandaise de la Muscular Dystrophy Association. En 1988, elle marche tout le long de la Nouvelle-Zélande, pendant sept semaines, et recueille 500 000 $ pour cet organisme de bienfaisance.

En 1998, elle devient Compagnon Dame de l'Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande, la plus jeune Néo-Zélandaise depuis Edmund Hillary à recevoir ce titre honorifique[8].

De 2013 à 2018, Dame SusanDevoy est New Zealand Race Relations Commissioner, poste gouvernemental[9],[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]


Finales[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Susan Devoy sur le site squashinfo.com
  2. « Devoy loses squash ranking world record », sur Newshub (consulté le 22 décembre 2016)
  3. « Hall of Fame: Susan Devoy », sur Squash Player Magazine (consulté le 22 décembre 2016)
  4. « Hall of Fame », sur World Squash (consulté le 2 décembre 2016)
  5. « Growing up in Rotorua, becoming Race Relations Commissioner and everything in between. », sur Stand up to racism. That's Us (consulté le 9 août 2018)
  6. « Queen of squash court now grande dame », sur The New Zealand Herald (consulté le 9 août 2018)
  7. « Dame Susan Devoy ... one of NZ's greatest sportswomen. », sur Saxton Speakers Bureau (consulté le 9 août 2018)
  8. « Susan Devoy 2009 - New Zealand Squash Hall of Fame » (consulté le 9 août 2018)
  9. « Minister defends Dame Susan Devoy's new role », sur NZ Herald (consulté le 9 août 2018)
  10. « Dame Susan Devoy steps down from HRC », sur Stuff (consulté le 9 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]