Surrealistic Pillow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Surrealistic Pillow
Album de Jefferson Airplane
Sortie février 1967
Enregistré 31 octobre – 22 novembre 1966
RCA Victor's Music Center of the World (Hollywood)
Durée 33:40
Genre rock psychédélique
folk rock
Producteur Rick Jarrard
Label RCA Victor
Classement 3e (États-Unis)
Critique

Albums de Jefferson Airplane

Singles

  1. Somebody to Love
    Sortie : 1er avril 1967
  2. White Rabbit
    Sortie : 24 juin 1967

Surrealistic Pillow est le deuxième album du groupe américain Jefferson Airplane, et le premier avec Grace Slick et Spencer Dryden. Il est sorti en 1967 sur le Label RCA Records et est considéré comme l'une des pierres angulaires du Summer of Love et de la contre-culture des années 1960.

Historique[modifier | modifier le code]

Le batteur Skip Spence quitte le groupe au milieu de l'année 1966 et est remplacé par un batteur de jazz, Spencer Dryden. Vers la fin de l'année 1966, Grace Slick rejoint à son tour l'Airplane, ramenant avec elle deux chansons, "Somebody to Love" (originellement intitulé "Someone to Love") et "White Rabbit" qui furent composées alors qu'elle faisait partie d'un autre groupe de San Francisco, The Great Society. Ces deux titres seront les deux singles issus de l'album et atteindront tous les deux le Top Ten des charts américains du Billboard Hot 100, 5e place pour "Somebody to Love" et 8e place pour "White Rabbit"[2].

L'album fut enregistré au "RCA Victor Music Center of the World" à Hollywood entre le 31 octobre et le 22 novembre 1966 et produit par Rick Jarrad, un producteur membre du staff RCA.

Jerry Garcia est uniquement crédité sur le disque de conseiller "musical et spirituel", néanmoins il joue le solo de guitare de "Today", de la guitare sur "Plastic Fantastic Lover", "Comin' Back to Me " et "How Do You Feel" et sur les titres bonus "In the Morning" et "JPP McStepp B Blues". Le fait que Garcia soit sous contrat avec Warner Bros Records ne permettait pas d'officialiser sa présence sur les titres pré-cités[3].

L'album se classa à la 3e place du Billboard 200[4] ce qui fera de lui l'album le mieux classé du groupe. Il sera certifié disque d'or par la RIAA le 24 juillet 1967.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Face 1[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Date d'enregistrement Durée
1. She Has Funny Cars Marty Balin, Jorma Kaukonen 31 octobre 1966 3:03
2. Somebody to Love Darby Slick 3 novembre 1966 2:54
3. My Best Friend Skip Spence 4 novembre 1966 2:59
4. Today Balin, Paul Kantner 2 novembre 1966 2:57
5. Comin' Back to Me Balin 1er novembre 1966 5:18

Face 2[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) date d'enregistrement Durée
6. 3/5 of a mile in 10 Seconds Balin 4 novembre 1966 3:39
7. D.C.B.A. - 25 Kantner 15 novembre 1966 2:33
8. How Do You feel Tom Mastin 1er novembre 1966 3:26
9. Embryonic Journey Kaukonen 22 novembre 1966 1:51
10. White Rabbit Grace Slick 3 novembre 1966 2:27
11. Plastic Fantastic Lover Balin 3 novembre 1966 2:33

Titres bonus[modifier | modifier le code]

La réédition CD parue en 2003 inclut sept titres supplémentaires :

No Titre Auteur(s) chant Durée
12. In the Morning Kaukonen 21 novembre 1966 6:21
13. J.P.P. McStep B. Blues Spence 23 novembre 1966 2:37
14. Go to Her Kantner, Irwing Estes 4 novembre 1966 4:02
15. Come Back baby trad., arr. Kaukonen 6 mars 1967 2:56
16. Somebody to Love (mono single mix) D. Slick 3 novembre 1966 2:58
17. White Rabbit (mono single mix) G. Slick 3 novembre 1966 2:30
18. D.C.B.A. - 25 (instrumental) (morceau caché) Kantner ? 2:10

Musiciens[modifier | modifier le code]

Certification[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes Date
Drapeau des États-Unis États-Unis[5] Disque d'or Or 500 000 + 24/07/1967

Références[modifier | modifier le code]