Supernana (animatrice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Supernana
Nom de naissance Catherine Pelletier
Date de naissance
Lieu de naissance Fourmies (Nord)
Date de décès (à 53 ans)
Lieu de décès Paris (18eme)
Nationalité Drapeau de la France Française
Radio Radio Carbone 14 (1982-1983)
Aligre FM (1989-1991)
Skyrock (1992-1996)
Fun TV (1999)
Site internet https://www.show-supernana.com/

Supernana (de son vrai nom Catherine Pelletier), née le à Fourmies (Nord) et morte le à Paris (18e arrondissement) est une animatrice de radio et de télévision française. Elle fut l'une des animatrices vedettes des radios libres dans les années 1980 et les années 1990.

Parcours[modifier | modifier le code]

Jusqu'à l'âge de 30 ans, Catherine Pelletier était employée du Crédit lyonnais.

En écoutant Carbone 14, elle décide de rejoindre l'équipe de cette radio, où elle anime l'émission Poubelle Night. Seule femme de l'équipe, elle décide alors de se surnommer « Supernana », pseudonyme choisi en référence à la chanson Super Nana de Michel Jonasz[1],[2], dans son album sorti en 1974.

À la saisie de Carbone 14 en 1983, elle abandonne le micro pour devenir attachée de presse dans le milieu du théâtre. Elle continue cependant à animer les nuits radiophoniques parisiennes, le samedi soir sur l'antenne d'Ici et Maintenant, radio qu'elle quitte en 1986 avec Philip de la Croix et Rémi Bouton pour remonter Carbone 14, mais l'aventure cesse au bout de six mois.

En 1988, elle s'essaye à la chanson avec Lâchez les chiens, chanson écrite par Patrick Timsit, mais le titre n'a pas le succès escompté.

Elle devient directrice d'antenne sur Aligre FM de 1989 à 1991.

Après être redevenue animatrice radio sur Ici et Maintenant, elle arrive sur Skyrock en 1992. À l'époque, SkyRock a pour slogan « plus de tubes, moins de pubs » et passe principalement du rock, comme son nom l'indique. La station fait appel à elle pour animer une libre antenne hebdomadaire le samedi soir, Ciel mon rock !, émission culte des années 1990. Son ton provocateur et sa manière d’écouter les auditeurs (ils se font pour la plupart virer après deux minutes à l'antenne) remporte un franc succès. Skyrock, pour concurrencer l'émission Lovin' Fun de Fun Radio, lui confie alors Turlututu, une émission quotidienne en fin d'après-midi, qu'elle co-anime avec Laurent Petitguillaume. Cette émission est supprimée rapidement, à la suite du dérapage d'un auditeur au sujet d'un viol. Supernana prend alors les commandes d'une libre antenne nocturne réalisée, entre autres, par Anthony Planes, qu'elle anime en compagnie de personnages très particuliers comme le Prince de Haynin, le baron Ragondin d'Amour, le comte de Beau-Bizarre, la baronne Marlotte de Rochefort, le Marquis de Carrera. Le générique de l'émission reprend le tube de Michel Jonasz, Super Nana. Au printemps 1994, cette émission quotidienne de libre antenne nocturne laisse place à celle qu'anime Maurice. Supernana reste toutefois sur la station pour animer la libre antenne du week-end en soirée en compagnie de nombreux intervenants : Prince de Haynin, Manu Levy, Princesse Jade, Laurent Petitguillaume et Brandon (Dominique Bourron)... En 1996, elle est licenciée par Skyrock après avoir critiqué le CSA dans le magazine Entrevue.

N'ayant plus d'activité radiophonique, elle prend alors la direction artistique d'une grande boîte de nuit parisienne.

Elle fait une brève apparition en 1999 sur Fun TV, mais est remerciée au bout de quelques semaines, son ton provocateur et sa manière d'interviewer les invités ne plaisent pas à la chaîne.

Après quelques réapparitions sur des webradios comme NetRadio (qui disparaîtra dans l'éclatement de la bulle Internet), elle anime brièvement, en 2005, une libre antenne mensuelle sur la webradio Fréquence3.

Action associative[modifier | modifier le code]

En 1993, elle est la marraine de l'association Educ'Sida, association de prévention des maladies sexuellement transmissibles, du sida et de la toxicomanie auprès des jeunes au côté de Laurent PetitGuillaume, lui-même parrain. Créée en 1992 par Maryline Gautier, l'association a été sous le parrainage d'honneur du professeur Coulaud.

Décès[modifier | modifier le code]

Elle doit reprendre une chronique radio sur Europe 1 aux côtés de Laurent Baffie et de sa nouvelle émission Coloscopie, et elle travaille également en parallèle sur un projet d’émission avec Laurent Artufel. Mais Supernana meurt d'un arrêt cardiaque dans la nuit du 13 au .

À ses obsèques, le au Père-Lachaise, assistent, outre sa famille, ses amis et ses proches, des auditeurs et de nombreux collègues (Laurent Petitguillaume, Maurice, Manu Levy, Éric de Haynin, Laurent Baffie, Raphaël Mezrahi, Pascal Sellem, Laurent Artufel, Princesse Jade, Laurent Bouneau, Fred, Marie-Laurence de Rochefort, Rosco, Dominique Bourron (Brandon), Jean-François Gallotte alias David Grossexe, et bien d'autres).

Disques[modifier | modifier le code]

  • Lâchez les chiens (paroles de Patrick Timsit)
  • La Marmite
  • Jeu de quille
  • J'aime vos yeux

Filmographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Supernana et Éric Laugérias - Tout ce que vous pensez de la télé sans oser le dire dans les dîners - (ISBN 2-714431-67-4)
  • Fille de Nuit de Jean Teulé : dans cette bande dessinée sur la vie de Carbone 14, elle est un des personnages de l'histoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Disparition de supernana sur Radio-Actu (consulté le 29 novembre 2014)
  2. jeanmarcmorandini.com Disparition de Supernana star des radios libres (consulté le 29 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]