Superfétation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La superfétation est l'implantation d'une nouvelle grossesse dans un utérus qui contient déjà une grossesse en développement[1],[2]. Extrêmement rare chez l'Homme[2],[3],[4], une dizaine de cas ont été médiatisés[5] : l'un en Arkansas en 2009[6], un en Australie en 2015[7], un en Californie en 2016[8], un en Ouganda en 2020[9] ou encore deux en Angleterre en 2021[10],[11].

Ce phénomène est un peu plus courant chez d'autres espèces de mammifères. C'est le cas par exemple du Lièvre brun ou Lièvre d'Europe (Lepus europaeus), ce qui permet à une femelle de produire 5 portées par an, en 6 mois seulement, alors que sa gestation est de 41 jours. Ses gestations successives se "chevauchent" donc, ce qui réduit la durée moyenne entre les portées à 37-38 jours. Ceci augmente ses chances de succès reproductif de plus de 30% à chaque période[12] [voir la section « Comportement et reproduction » de l'article consacré à ce lièvre].

Émile Littré attribue le traité De la superfétation au médecin naturaliste Léophanès[13],[14]. Ce phénomène de superfétation, aujourd'hui prouvé par l'imagerie médicale (échographie haute résolution), était donc déjà suspecté dès avant Aristote[12].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « superfétation », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le )
  2. a et b (en) Soudre G, Guettier X, Marpeau L, Larue L, Jault T, Barrat J, « In utero early suspicion of superfetation by ultrasound examination: a case report », Ultrasound Obstet Gynecol, vol. 2, no 1,‎ , p. 51-4. (PMID 12797008, DOI 10.1046/j.1469-0705.1992.02010051.x, lire en ligne [PDF]) modifier
  3. Pape O, Winer N, Paumier A, Philippe HJ, Flatrès B, Boog G, « Superfœtation : à propos d’un cas et revue de la littérature [Superfetation: case report and review of the literature] », J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris), vol. 37, no 8,‎ , p. 791-5. (PMID 18667283, DOI 10.1016/j.jgyn.2008.06.004, lire en ligne [html]) modifier
  4. (en) Tarín JJ, García-Pérez MA, Hermenegildo C, Cano A, « Unpredicted ovulations and conceptions during early pregnancy: an explanatory mechanism of human superfetation », Reprod Fertil Dev, vol. 25, no 7,‎ , p. 1012-9. (PMID 23043772, DOI 10.1071/RD12238, résumé) modifier
  5. « Une femme peut retomber enceinte en étant déjà enceinte préviennent les gyn », sur NetAfrique.net, (consulté le )
  6. (en) Miranda Hitti, « Pregnant Woman Pregnant Again? Maybe not : Arkansas Woman's Superfetation Pregnancy Is Possible but Unlikely, Expert Says », sur www.webmd.com, (consulté le )
  7. « Enceinte, elle tombe enceinte », 20 Minutes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « I rented out my womb and they almost took my own son (J'ai loué mon utérus et ils ont presque pris mon propre fils) », New York Post, (consulté le ).
  9. « Une femme peut-elle tomber enceinte alors qu'elle l'est déjà ? », Ça m'intéresse,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (en) Andy Dolan, « Siblings conceived just three weeks apart in rare 'double pregnancy' », sur Mail Online, (consulté le ).
  11. Slate.fr, « En Angleterre, une mère donne naissance à des jumeaux conçus à trois semaines d'intervalle », sur Slate.fr, (consulté le )
  12. a et b « Embryologie : la hase peut tomber enceinte alors qu'elle l'est déjà ! », Science & Vie n° 1119,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Hippocrates et Emile Littré, Oeuvres complètes ¬d'¬Hippocrate : 1, Bailliere, (lire en ligne)
  14. Lefebvre & Pellegrin 2015, p. 1682.

Sur les autres projets Wikimedia :