Super Moscato Show

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Super Moscato Show
Ancien nom Moscato Show
Présentation Vincent Moscato
Pierre Dorian
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Diffusion
Station RMC
Création
Horaires Du Lundi au vendredi, 16 h à 18 h (2015-)
Du lundi au vendredi, 16 h à 19 h (2014-2015)
Du lundi au vendredi, 18 h à 20 h (2007-2014)
Podcasting rmc.fr
Site web rmc.fr

Le Super Moscato Show est une émission de radio sur RMC présentée par Vincent Moscato. Elle a été créée sous le nom de Moscato Show en octobre 2007, et renommée en août 2014.

Contenu[modifier | modifier le code]

Vincent Moscato et son équipe décortiquent l'actualité sportive à sa manière : décalée et déjantée. L'émission se compose de résultats sportifs, d'interviews de personnalités invitées. Elle enchaîne le traitement des différents sports.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première formule[modifier | modifier le code]

L'émission arrive sur les ondes de RMC le lundi 22 octobre 2007. Vincent Moscato se donne pour mission de commenter l'actualité sportive entouré des différents consultants de la station parmi Guy Kédia, Éric Di Meco, Luis Fernandez, Jean-Michel Larqué, Rolland Courbis, Karim Zéribi, Serge Simon, Philippe Saint-André, Thomas Lombard, Denis Charvet, Philippe Oustric, Maryse Ewanje-Epée, Patrice Dominguez, Sarah Pitkowski et Daniel Costantini[1]. Lors de la dernière demi-heure, Christophe Cessieux présente Le 30 minutes de RMC Sport[2]. Pour la première, Guy Kédia, Jean-Michel Larqué et Patrick Tambay entourent l'animateur.

En mai 2008, Vincent Moscato recentre son équipe autour de chroniqueurs quasi quotidiens alors que, jusque-là, les chroniqueurs tournaient régulièrement. Seuls Éric Di Meco et Maryse Éwanjé-Épée continuent de participer à l'émission en alternance[3]. Le journaliste Pierre Dorian accompagne Vincent Moscato toute l'émission.

Très vite, le trio formé par Vincent Moscato, Éric Di Meco et Maryse Éwanjé-Épée s'impose comme une association efficace. Les chroniqueurs comme Di Meco ont apporté un souffle nouveau au programme et un ton autrement plus libre et irrévérencieux que celui des autres émissions sportives. Hormis les différentes chroniques (voir ci-dessous) et le ton particulier employé, le succès de l'émission se fonde sur des récurrences qui offrent à l'auditeur un point de repère quotidien : les saucisses de Vincent, les questions pourries du producteur de l'émission Adrien Aigoin, ou encore l'humour salace d'Éric Di Meco allias Rico del Prado et les micros siestes de Maryse Ewanje-Epée allias Cameroun Diaz.

En janvier 2012, le rugbyman Sébastien Chabal et le handballeur Nikola Karabatic rejoignent l'équipe du Moscato Show[4]. Chabal est présent chaque lundi pour décortiquer l'actualité rugby du week-end. Tous les mardis, Karabatic évoque sa préparation aux Jeux olympiques.

En mars 2012, le pilote de Formule 1 Romain Grosjean rejoint également le Moscato Show[5]. Il est présent chaque vendredi avant les Grands Prix de Formule 1.

Deuxième formule[modifier | modifier le code]

Initialement programmée de 18 h à 20 h, l'émission est prolongée d'une heure, étant alors diffusée de 16 h à 19 h à partir d'août 2014[6]. Outre le prolongement d'une heure, cette nouvelle formule est marquée par les arrivées de Jacques Monclar et de Bernard Laporte. Le concept change également puisque les chroniqueurs ne commentent plus simplement l'actualité sportive mais répondent également à un quiz présenté par Adrien Aigoin en fin de deuxième heure (Le Kikadi ou Le Qui qu'a dit).

Début 2015, Julien Cazarre rejoint l'équipe de Super Moscato Show pour animer une chronique quotidienne. Il y présente chaque jour Le débat de la question pourrie avec humour.

Cette prolongation permet à l'émission de gagner de nouveaux auditeurs[7].

À la rentrée 2015, l'émission change d'horaire, étant dorénavant proposée de 16 h à 18 h[8]. Julien Cazarre devient membre de l'équipe à part entière, présent de 16 h à 18 h.

À la rentrée 2016, Julien Cazarre quitte RMC, il est remplacé autour de la table par Adrien Aigoin, qui jusqu'en 2016, était le producteur de l'émission et animait seulement les quiz de fin d'émission. Franck Leboeuf intègre l'équipe de chroniqueur, mais uniquement le mercredi car selon Vincent "Le Mercredi c'est calvitie"

En décembre 2016, Jacques Monclar et Bernard Laporte quittent RMC. Ils souhaitent se consacrer respectivement à son rôle de consultant sur beIN Sports[9] et à son rôle de président de la Fédération française de rugby à XV[10].

Délocalisations ou émissions spéciales[modifier | modifier le code]

Délocalisation de l'émission pendant les journées olympiques organisées en .

Au mois d'août 2008, lors des Jeux olympiques d'été, Vincent Moscato anime son émission en direct de Pékin en compagnie de tous les consultants de la Dream Team RMC entre 16 h et 18 h. Le secrétaire d'état aux sports Bernard Laporte y anime une chronique Le regard de Bernard Laporte.

Pendant les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, au Canada, du 12 au 28 février, l'émission se déroule dans les studios de RMC à Whistler avec la compagnie des consultants de la Dream Team RMC : Christel Pascal, Sébastien Amiez, Jean-Luc Crétier et Edgar Grospiron.

Pour la coupe du monde de rugby 2011 en Nouvelle-Zélande, du 8 septembre au 21 octobre, Vincent Moscato anime l'émission en direct de l'Atelier Renault sur les Champs-Élysées en simultané sur RMC et Dailymotion entouré des consultants de la Dream Team RMC : Sébastien Chabal, Bernard Laporte, Philippe Saint-André, Serge Simon, Richard Pool-Jones, Thomas Lombard et Denis Charvet.

Le 10 décembre 2013 et le 9 octobre 2014, Mike Tyson est l'invité exceptionnel de Vincent Moscato et son équipe.

Le 26 mai 2016 l'émission est délocalisée au café des sports de Gaillac fief de Vincent Moscato. A domicile il perdra comme souvent au kikadi face à Éric Di Meco.

Rubriques[modifier | modifier le code]

  • Le MoscaZap (Pierre Dorian) : à chaque début d'émission, Pierre Dorian présente un journal sur l'actualité du sport, Vincent Moscato et les consultants réagissent.
  • Le Moscaland (Pierre Dorian) : journal du sport qui présente des informations « décalées » en fin d'émission.
  • Le journal moyen d'Adrien Aigoin (Adrien Aigoin) : Adrien Aigoin présente un journal humoristique.
  • Le Kikadi (Adrien Aigoin) : jeu dans lequel s'affrontent deux auditeurs aidés par les membres du Super Moscato Show. Ils doivent trouver les auteurs de citations ou déclarations que propose Adrien Aigoin.
  • Les saucisses : les pires déclarations de Vincent et des autres membres du Super Moscato Show.
  • Allô ? C'est Moscato ǃ : Vincent appelle une personnalité du monde du sport.
  • Le cri de gueule du Super Moscato Show ǃ
  • Le cri de cœur du Super Moscato Show ǃ

Anciennes rubriques[modifier | modifier le code]

  • Le buzz du week-end : le buzz est un événement qui s'est déroulé pendant le week-end sportif. Il peut être positif ou négatif, un club, un entraîneur, un dirigeant ou un public.
  • La pompe à vélo de la semaine : les vendredis, c'est l'élection de la pompe à vélo, c'est-à-dire la personnalité sportive ayant rassemblé le plus d'opinions négatives sur son nom tout au long de la semaine.
  • Le frelon d'or du week-end : chaque lundi, toute l'équipe du Moscato Show et les auditeurs élisent le frelon d'or, la personnalité sportive ayant reçu le plus d'opinions positives sur son nom tout au long du week-end.
  • Les cartons : à chaque fin d'émission, les auditeurs ont la parole pour « arbitrer » les membres du Moscato Show sur des propos qu'ils ont pu tenir.
  • La chronique pourrie (Adrien Aigoin) : Adrien Aigoin présente une chronique extra-sportive.

Polémique[modifier | modifier le code]

Le 2 décembre 2011, le CSA met en garde la radio pour une « certaine complaisance à l’égard des auteurs présumés » d'agression sexuelle, en l’occurrence des joueurs de l'équipe d'Angleterre de Rugby[11],[12].

Défis[modifier | modifier le code]

Le 18 janvier 2015 à Courbevoie, Vincent Moscato remporte une course de 50 mètres en nage libre contre Yannick Agnel qui lui a laissé 30 mètres d'avance[13].

À la suite de l'appel à candidature de la FFR pour le poste de sélectionneur du XV de France, Moscato envoie son dossier pour devenir sélectionneur. Il a dévoilé tout son staff : au niveau des avants, il compte s'entourer de Sylvain Marconnet, "le plus à même de redonner une tenue à notre mêlée", ainsi que d'Olivier Roumat, "exclusivement chargé de la touche". Denis Charvet s'occuperait lui des trois-quarts, "un adepte du beau jeu". Ponctuellement, il contacterait Jean-Pierre Rives afin que celui-ci "apporte du sourire à cette équipe de France". Le reste du staff fait plus dans l'originalité avec Bill Belichick, l'entraîneur des New England Patriots (NFL) à qui il confierait la défense tricolore. Pour le jeu au pied, il aimerait "s'inspirer de Dimitri Yachvili qui avait travaillé avec Jean-Michel Larqué" en faisant appel de temps en temps à la grande expérience d'Éric Di Meco. Il fera aussi appel à Philippe Etchebest aux fourneaux[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]