Sundborn ou les Jours de lumière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sundborn ou les Jours de lumière
Auteur Philippe Delerm
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Éditions du Rocher
Lieu de parution Monaco
Date de parution
Nombre de pages 174
ISBN 2268023427

Sundborn ou les Jours de lumière est un roman de Philippe Delerm publié le aux éditions du Rocher et ayant reçu le prix des libraires l'année suivante.

Résumé[modifier | modifier le code]

Grez-sur-Loing, 1884. Ulrick Tercier fait la connaissance d'une communauté d'artistes scandinaves venus séjourner dans ce petit village de Seine-et-Marne « découvert » par Jean-Baptiste Corot. Autour de Carl Larsson et sa femme Karin, se réunissent les peintres Soren Kroyer (Peder Severin Krøyer), Michael et Anna Ancher, Christian Krohg et bientôt la belle Julia Lundgren, amie de Karin Larsson, mais aussi Oscar Björk, Karl Nordström, Viggo Johansen, Marie Triepke Krøyer... Tous sont venus peindre la lumière d'Île-de-France, tant vantée par les Impressionnistes. L'écrivain August Strindberg est aussi de la partie.

Pour le jeune Ulrick, à la recherche de lui-même, ce groupe représente la joie de vivre, la passion et une certaine idée du bonheur qu'il devra pourtant remettre en question. Sa propre quête d'absolu l'amène à Skagen au Danemark à la recherche de ses racines, à Sundborn en Suède où la famille Larsson s'installe à partir de 1888, à Giverny où Julia souhaite rencontrer Claude Monet.

Plongée dans l'atmosphère artistique de la fin du XIXe siècle, auprès de personnages réels et imaginaires, ce livre est aussi et surtout une réflexion sur le bonheur.

Éditions[modifier | modifier le code]