Sundarbans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Sundarbans *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Sundarbans.jpg
Coordonnées 21° 56′ 59″ N 89° 11′ 00″ E / 21.949722, 89.1833321° 56′ 59″ Nord 89° 11′ 00″ Est / 21.949722, 89.18333  
Pays Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Type Naturel
Critères (ix)(x)
Superficie 139 500 ha
Numéro
d’identification
798
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1997 (21e session)

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Les Sundarbans

Géolocalisation sur la carte : Bangladesh

(Voir situation sur carte : Bangladesh)
Les Sundarbans
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les Sundarbans (« sundri » : plante présente dans la mangrove et « bans » : forêt) est une région faite d'innombrables bras et canaux du delta du Gange qui, par le Hooghly et d'autres, descendent vers le golfe du Bengale. Il s'y trouve la plus grande forêt de mangrove du monde. La région, caractéristique du Bengale, se trouve à cheval entre l'Inde et le Bangladesh. Elle a été classée patrimoine mondial de l'UNESCO dans les deux pays. Le site est également reconnu en tant que site Ramsar depuis le 21 mai 1992[1].

Conséquence du réchauffement climatique[modifier | modifier le code]

Dans le golfe du Bengale, le niveau de la mer augmente chaque année de 3,14 millimètres, contre une moyenne de 2 millimètres dans les autres océans. Cette différence est liée à la fonte des glaciers de l'Himalaya.

Depuis 1975, malgré la construction de digues, deux îles des Sundarbans ont disparu sous les eaux provoquant le déplacement de 6 000 habitants. On prévoit que 30 000 familles devront migrer d'ici à 2020, quand 15 % des terres auront disparu.

Le World Wide Fund for Nature envisage de replanter des mangroves autour des îles pour laisser passer les sédiments tout en ralentissant la montée des eaux au moment de la mousson.

Marée noire[modifier | modifier le code]

Le 9 décembre 2014, un pétrolier de la Bangladesh Petroleum Corporation entre en collision avec un autre navire entraînant une marée noire. 357 000 litres de pétrole se dispersent dans les lagunes, asphyxiant faune et flore[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sundarbans Reserved Forest », sur Ramsar Sites Information Service (consulté le 6 mars 2015)
  2. « La plus grande mangrove du monde menacée par une marée noire. », sur http://www.la-croix.com,‎ (consulté le 20 décembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :