Sundancer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sundancer

Caractéristiques
Organisation Bigelow Aerospace
Domaine Station spatiale orbitale
Masse 8618.4kg[1]
Lancement 2014 ou 2015[2],[3]
Altitude 463km[1]
Inclinaison 40.0 degrés[1]

Sundancer est le troisième prototype d'habitat spatial destiné à être lancé par l'entreprise américaine Bigelow Aerospace et le premier module gonflable habitable (qualifié pour une occupation humaine) basé sur la technologie Transhab, acquise auprès de la NASA. Il sera utilisé pour tester et valider les systèmes utilisés par l'entreprise, et en cas de succès, constituera la première pièce de la station spatiale commerciale proposée (Bigelow Commercial Space Station).

En mars 2010, Sundancer est en cours d'assemblage à Las Vegas, Nevada[4].

Historique et avenir[modifier | modifier le code]

Lors de son annonce initiale, Sundancer devait être le quatrième module mis en orbite par Bigelow Aerospace. En août 2007, cependant, il a été annoncé qu'en raison de la hausse des coûts de lancement spatial et le niveau de réussite des deux premiers modules Bigelow lancés, Genesis I et Genesis II, le troisième module développé, Galaxy, ne serait pas lancé et le programme Sundancer serait accélérée. Le système de support de vie et les autres systèmes avancés devant être testés dans l'espace, dans le module Galaxy, seraient construits et testés au sol[5].

Sundancer doit être lancé par la fusée Falcon 9 développée par SpaceX, mais la date de lancement a continuellement été repoussée. En 2007, il a été signalé que Sundancer serait en orbite en 2010, avec une telle date confirmée par SpaceX[6],[7]. Mais en mars 2008, cette date de lancement avait glissé à 2011, et en 2010, a de nouveau reculé à 2014[8],[2].

Sundancer passera ses six à neuf premiers mois en orbite à tester des systèmes, suivis de missions habitées lorsque des véhicules de transport seront disponibles. Si ces missions habitées sont couronnées de succès, Bigelow envisage d'utiliser Sundancer comme point de départ du premier complexe spatial commercial. La société a l'intention de lancer un nœud central qui sera amarré à Sundancer, suivi par deux modules BA 330, de taille complète (330 mètres cubes) qui seront connectés au nœud central. Cette station serait potentiellement suivie par plusieurs autres stations similaires[9],[4]. En 2005, il était estimé qu'une semaine de voyage au complexe coûterait US $ 7,9 millions[10].

Systèmes et configuration[modifier | modifier le code]

Sundancer sera équipé d'un système complet de support de vie, de systèmes de manœuvre orbitale, et sera capable de rehausser son orbite[1]. Comme les prototypes Genesis, Sundancer sera lancé avec sa surface externe repliée autour de son noyau central, et l'élargira grâce de l'air, à sa taille complète et définitive après son entrée sur orbite. Après l'expansion, le module mesurera 8,7 mètres (28,5 pi) de longueur et 6,3 mètres (20,7 pi) de diamètre, avec 180 mètres cubes (6.357 pieds cubes) de volume intérieur habitable[9]. Contrairement aux précédents modules Bigelow, il mettra en vedette trois fenêtres d'observation[1], et sera équipé d'un port d'amarrage de type Soyouz à une extrémité et, à l'autre extrémité, d'un port d'amarrage Low Impact Docking System, développé par la NASA[9].

Le système de propulsion de Sundancer sera initialement utilisé pour envoyer le module sur une orbite haute pour les essais de longue durée et, plus tard, il amènera la station sur une orbite accessible par les engins spatiaux habités[9]. Le module utilise un concept de propulsion redondant pour ses systèmes de contrôle d'attitude et d'orbite, chaque système de propulsion présentant une forme différente de propergol. Aerojet fournira le système de propulsion hypergolique Aft Propulsion System (APS), avec Andrews Space qui construira les contrôleurs électroniques de l'APS[11]. Orion Propulsion contribuera au système de propulsion Forward Propulsion System (FPS), qui utilise l'hydrogène et l'oxygène produits par le système de support de vie de Sundancer[12].

Bigelow Aerospace envisage également une option pour inclure des lumières à l'extérieur de l'engin spatial, potentiellement visible depuis la Terre, ce qui serait une poursuite du système de projection qui vole actuellement à bord de Genesis II[13].

Lanceur[modifier | modifier le code]

En raison de la taille et la masse ajoutée de Sundancer par rapport aux modules précédents, il faudra un lanceur de capacité intermédiaire pour le mettre sur orbite. SpaceX a été engagée pour fournir une fusée Falcon 9 pour un lancement en 2014[2]. Bigelow a également conclu des discussions avec Lockheed Martin en ce qui concerne l'utilisation éventuelle de l'Atlas V en tant que lanceur pour des capsules spatiales habitées, ce qui serait requis pour amener l'équipage, les touristes et pour fournir du matériel pour le nouvel habitat[1],[14].

En 2010, aucun engin spatial commercial n'existe pour envoyer des humains en orbite, laissant ainsi Sundancer comme "une destination en attente d'un moyen pour y arriver[1]". SpaceX est en train de qualifier pour une occupation humaine ses lanceurs Falcon 9 et sa capsule Dragon pour le transport privé sous contrat et les passagers de la NASA en orbite terrestre[15] et Bigelow Aerospace développe sa propre capsule, en collaboration avec Lockheed Martin, "Orion Lite", maintenant abandonnée en faveur de la capsule similaire CST-100, en collaboration avec Boeing, pour le programme Commercial Crew Development de la NASA[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Warren Ferster, « Private Space Habitat Could Launch by 2010 », Space.com,‎ September 21, 2006 (consulté le 28 juillet 2007)
  2. a, b et c (en) « Launch Manifest », SpaceX.com,‎ 2010 archivé depuis l'original le February 23, 2010
  3. (en) Leonard David, « Private Space Stations Edge Closer to Reality », Space.com,‎ January 20, 2010 (lire en ligne)
  4. a et b (en) Paul Marks, « NASA turned on by blow-up space stations », New Scientist,‎ March 3, 2010 (lire en ligne)
  5. (en) Robert Bigelow, « Special Announcement », BigelowAerospace.com,‎ August 13, 2007 (lire en ligne)
  6. (en) Leonard David, « Space Station Builder Lays Out Business Plan », Space.com via MSNBC,‎ April 10, 2007 (lire en ligne)
  7. (en) « Launch Manifest », SpaceX.com,‎ 2007 archivé depuis l'original le February 10, 2007
  8. (en) « Launch Manifest », SpaceX.com,‎ 2008 archivé depuis l'original le March 2, 2008
  9. a, b, c et d (en) Craig Covault, « Bigelow Reveals Business Plan », Aviation Week,‎ April 8, 2007 (consulté le 28 juillet 2007)
  10. (en) Michael Belfiore, « The Five-Billion-Star Hotel », Popular Science,‎ mars 2005 (consulté le 3 août 2007)
  11. (en) « Andrews Awarded Aerojet Contract to Build Hardware for Sundancer », Andrews Space,‎ August 19, 2008 (consulté le 23 février 2010)
  12. (en) « Bigelow Aerospace Sundancer », OrionPropulsion.com (consulté le 23 février 2010)
  13. (en) Alan Boyle, « Orbital Billboard Lights Up », MSNBC Cosmic Log,‎ August 3, 2007 (lire en ligne)
  14. (en) David Shiga, « No major hurdles to upgrade Atlas V rockets for people », New Scientist,‎ February 7, 2008 (lire en ligne)
  15. (en) Lonnie Morgan, « What Will Happen When Astronauts No Longer Fly On The Space Shuttle? », Wired News,‎ December 8, 2009 (lire en ligne)
  16. (en) « Boeing Submits Proposal for NASA Commercial Crew Transport System », Boeing via Mediaroom.com,‎ September 23, 2009 (consulté le 31 mai 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]