Summit (superordinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Summit (aussi appelé Behold Summit) ou OLCF-4 est un superordinateur américain construit par IBM pour le Laboratoire national d'Oak Ridge dans le Tennessee. En juin 2018, il est présenté comme le supercalculateur le plus puissant au monde, pouvant atteindre 200 pétaFLOPS.

Conception[modifier | modifier le code]

En 2015, lors d’un appel à projets pour des superordinateurs lancé par le Département de l'Énergie, le Laboratoire national d'Oak Ridge choisit le projet d’IBM pour la conception de Summit[1].

Behold Summit est basé sur une architecture hybride avec des processeurs IBM POWER9 et des unités de calcul graphique Nvidia[2] ; il est destiné à des applications dans les domaines de l’apprentissage automatique et de l’intelligence artificielle[3], ainsi qu’à des simulations dans des domaines variés comme la médecine, la biologie ou la physique[1].

Le superordinateur Sierra, du laboratoire national de Lawrence Livermore, est construit sur le même modèle[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) R. Colin Johnson, « IBM vs. Intel in Supercomputer Bout », EE Times,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Stephanie Condon, « US once again boasts the world's fastest supercomputer », ZDNet,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2018)
  3. a b et c Mathieu Chartier, « Summit, le supercalculateur américain le plus puissant du monde », sur www.lesnumeriques.com (consulté le 14 juin 2018)
  4. a et b « Supercalculateurs : IBM et Nvidia en route vers le sommet », InformatiqueNews.fr,‎ (lire en ligne)
  5. a b c et d Ambre Deharo, « Summit, l'ordinateur ultra-puissant à 240 millions d'euros », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2018)
  6. (en) Steven J. Vaughan-Nichols, « How Red Hat Linux is helping reclaim the fastest supercomputer title for the US », ZDNet,‎ (lire en ligne)