Suman Pokhrel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Suman Pokhrel
Description de cette image, également commentée ci-après
Pokhrel lecture à la SAARC festival de Littérature 2010, New Delhi
Naissance
Mills Area, Biratnagar, Nepal
Activité principale
Distinctions
Prix littéraire de la SAARC 2015
Prix littéraire de la SAARC 2013
Auteur
Langue d’écriture Népalais
Aldeia - Kachide

Suman Pokhrel (népalais: सुमन पोखरेल), né le , est un poète, traducteur et artiste népalais.

Ses travaux ont été traduits et publiés à l'échelle internationale[1],[2],[3].

Il a reçu le Prix littéraire de la SAARC en 2013 pour sa propre poésie et ses contributions à la poésie et l'art en général dans la région sud-asiatique[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Suman Pokhrel receber Prêmio Literário SAARC 2013

Suman Pokhrel est né le 21 septembre 1967, dans la Mills Area, Biratnagar, Népal, fils de Mukunda Prasad Pokhrel et de Bhakta Devi Pokhrel.

Il déménage à Kachide dans la région de Dhankuta à l'âge de sept ans où il est élevé par sa grand-mère paternelle. Son grand-père Bidhyanath Pokhrel était poète et homme politique. Il a été introduit à la littérature grâce à la bibliothèque de son grand-père contenant de nombreuses œuvres de la littérature sanskrit classique, népalais et en hindi. À l'âge de douze ans, il retourne à Biratnagar vivre avec ses parents. Puis il est formé par son père, ingénieur de profession, ainsi que bibliophile ayant un vif intérêt pour l'art et la littérature.

Il obtient son baccalauréat de sciences, M.B.A. et B.L. à l'Université Tribhuvan au Népal.

Suman Pokhrel rejoint la fonction publique népalaise comme Officier de Section en février 1995. Il quitte cet emploi et rejoint le réseau international en décembre 1998 en tant que militant pour le développement, et, s’installe dans la région la plus montagneuse du pays. Le travail exige alors des visites dans les zones les plus reculées.

Il écrit ensuite l’un de ses principaux poèmes : Le Taj Mahal et Mon Amour, dans lequel il fait l’apogée de la grandeur de l’œuvre qu’est le Taj Mahal[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Recueils de poésie
  • Soonya Mutuku Dhadkanbhitra, Vaani Publication Biratnagar, 2000
  • Jeevanko Chheubaata, Vaani Publication Biratnagar , 2009
Collection de poèmes lyriques
  • Hazaar Aankhaa Yee Aankhaamaa, Vaani Publication Biratnagar, 2003

Traductions[modifier | modifier le code]

Poésie
Pièce de théâtre
Mémoire
  • Traduction de One Zero One d'Ajeet Cour en népalais sous le titre Phiranta.

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix littéraire de la SAARC 2015 – Fondation de la SAARC écrivains et la littérature
  • Prix littéraire de la SAARC 2013 – Fondation de la SAARC écrivains et la littérature
  • Prix Parikalpna, 2013 - Parikalpana Samaya, India
  • Jayandra Meilleur livre de l'année 2010– Jayandra Prasai Académie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Suman Pokhrel », Foundationsaarcwriters.com (consulté le 25 mai 2014)
  2. Ed. K. Satchidanandna and Ajeet Cour: SONGS WE SHARE, Poetry Across Borders". New Delhi: ERA, 2011. p. 88, 179, 255. (ISBN 8188703214)
  3. « The Songs We Share »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. http://www.hindustantimes.com/lifestyle/books/five-writers-honoured-at-saarc-literature-festival/article1-1024426.aspx
  5. The Art of Being Human Volume 6, An Anthology of International Poetry, p. 83 Blurb, Canada

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]