Sultans of Swing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la compilation de Dire Straits, voir Sultans of Swing: The Very Best of Dire Straits.

Sultans of Swing

Single par Dire Straits
extrait de l'album Dire Straits
Genre rock
Auteur-compositeur Mark Knopfler

Singles par Dire Straits

Pistes de Dire Straits


Sultans of Swing est le premier single enregistré par le groupe de rock britannique Dire Straits en 1977. Il est à cet égard considéré comme l'hymne du groupe.

Historique[modifier | modifier le code]

Le morceau fut d'abord enregistré comme une simple démo, et passa très vite en boucle sur Radio London. Il ne fallut pas longtemps pour que ce morceau devienne très populaire, et pour que Phonogram, un label britannique, propose un contrat au groupe. Le morceau fut donc réenregistré et sortit aux États-Unis et au Royaume-Uni, tandis que la version démo ne parut qu'au Royaume Uni. Sultans of Swing entra aux États-Unis dans les charts au début de l'année 1979. Le succès de ce premier single permit au groupe d'enregistrer l'album du même nom la même année ; le morceau atteint le Top 10 aux États-Unis et au Royaume-Uni, l'album devenant un immense succès.

Avec son phrasé très dylanesque et son jeu de guitare particulier, le morceau, à l'image du groupe à ses débuts, ne semble guère influencé par les modes du moment (entre disco des seventies et émergence du mouvement punk). Sultans of Swing est joué par une formation de groupe rock des plus classiques : deux guitares, une basse, et une batterie. La formation originelle du groupe comprenait Mark Knopfler au chant et à la lead guitar, David Knopfler à la guitare rythmique, John Illsley à la basse, et Pick Withers à la batterie.

L'histoire racontée par cette chanson est celle de différents membres d'un groupe de jazz prolétaire qui veulent juste jouer leur musique dans un petit club de Londres, et qui se moquent bien de leur popularité. Un des joueurs (Guitar George) est en réalité le musicien George Borowski.

La version studio du morceau comprend deux solos de guitare, le second, plus long, a été acclamé par les critiques, et est l'un des plus grands solos de guitare de l'histoire du rock[1], de par sa complexité, sa diversité, ses différentes versions, ainsi que sa particularité à n'être pratiquement jouable qu'aux doigts. Knopfler improvisa et rallongea ce solo à de nombreuses reprises au fil des concerts. Les versions les plus marquantes sont celles de l'album Alchemy (1984) et celle du concert en hommage à Nelson Mandela (1988), jouée en compagnie d'Eric Clapton qui ajouta sa petite touche personnelle au solo. Leur best-of sorti en 1998, Sultans of Swing: The Very Best of Dire Straits et la compilation de 2005 (Private Investigations - The Best of Mark Knopfler & Dire Straits) reprennent ce titre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guitar World's Greatest Guitar Solos

Liens externes[modifier | modifier le code]